Puy-de-Dôme : les créateurs nomades rassemblés dans un grand marché à Saint-Gervais-d’Auvergne

Le grand marché de créateurs nomades de Saint-Gervais-d’Auvergne est le premier dans son genre. / © P. Franco / France 3 Auvergne
Le grand marché de créateurs nomades de Saint-Gervais-d’Auvergne est le premier dans son genre. / © P. Franco / France 3 Auvergne

Saint-Gervais-d’Auvergne, dans le Puy-de-Dôme, accueille jusqu’au dimanche 2 juin un grand marché de créateurs nomades, le premier dans son genre. Les artisans et artistes qui exposent passent l’année à sillonner les routes du pays.
 

Par RD avec Pascal Franco

Jusqu’au dimanche 2 juin, le premier grand marché de créateurs nomades de France rassemble près de 70 stands, à Saint-Gervais-d’Auvergne dans le Puy-de-Dôme. Pour la plupart, ces artistes et artisans vivent et travaillent à l’année dans leur camion, sillonnant les routes. Antoine Brunol, fermier itinérant de 33 ans, vit dans un camion depuis ses 18 ans. Le nomadisme s’est imposé naturellement comme mode de vie pour lui : "Je n’aime pas travailler pour payer un loyer, et j’adore la mécanique, donc pour moi le camion c’est parfait", explique-t-il.

Si la météo le permet, ces artisans nomades vivent à l'extérieur, comme Marine Hebinger, qui fabrique des bijoux qu'elle vend ensuite sur son stand et sur internet. Vivre et travailler en nomade demande juste un peu d'organisation, en particulier dans le camion : "On l’organise comme on peut, on essaye d’avoir le plus d’espace pour se déplacer. On optimise pour pouvoir emmener le plus de choses avec soi. Et on ferme bien les placards pour que rien ne tombe quand on roule."
 

L'union fait la force

Ce premier grand rassemblement d'artisans nomades est le fruit d'un constat simple. L'union fait la force. C’est d’ailleurs sur ce principe que s’est créée l’association Normart’s : "Beaucoup de nomades sont isolés, constate Laurent Senchet, son président. Pour beaucoup de personnes qui ne s’en sortent pas, le camion est l’alternative entre la rue et la maison. Donc on a créé cette association pour s’autogérer et s’entraider quand quelqu’un est en difficulté, financièrement notamment. Et ce marché nomade est là pour prouver que nous pouvons vivre de ce que nous fabriquons. Même si on gagne peu ça nous suffit largement."

Si ce premier grand marché de créateurs nomades est satisfaisant, l'association envisage d'organiser une caravane d'artisans qui sillonnera la France l'été prochain.

 

Sur le même sujet

Christophe Baud, cordonnier à Aix-lès-Bains

Les + Lus