Puy-de-Dôme : le département placé en vigilance sécheresse

La préfecture du Puy-de-Dôme a décidé de placer le département en situation de vigilance par rapport à la sécheresse. Elle encourage les habitants à limiter leur consommation d’eau.

L'hiver 2020 est le plus doux que le Puy-de-Dôme ait jamais connu
L'hiver 2020 est le plus doux que le Puy-de-Dôme ait jamais connu © Bruno Levesque / MAXPPP
« Chaque concitoyen, particulier ou entreprise, doit prendre toutes les dispositions possibles pour avoir une gestion économe de l’eau que ce soit à partir des prélèvements dans les cours d’eau ou à partir des réseaux de distribution d’eau publics. », prévient la préfète du Puy-de-Dôme Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. Le département vient d’être placé en vigilance sécheresse par arrêté préfectoral. En raison d’un manque de pluie depuis le début de l’année, il n’y a pas eu de véritable recharge des nappes phréatiques.

Un hiver sans pluie


L’hiver 2020 est l’hiver le plus doux jamais enregistré sur le département du Puy-de-Dôme, battant les précédents records de 1990 et de 2016. En conséquence, le déficit pluviométrique atteint des sommets et les niveaux des nappes phréatiques sont particulièrement bas.

La situation ne devrait pas s’améliorer. Les prévisions de Météo-France pour les semaines à venir prévoient des précipitations limitées et des températures assez élevées avec la probabilité d’un mois de mai plus chaud que la normale .

Des difficultés d'alimentation en eau potable


En conséquence,certaines communes du département s’inquiètent dès à présent de possibles difficultés d’alimentation en eau potable. Notamment en cette période de confinement où la consommation en eau est plus élevée. 

Les services de la Direction Départementale des Territoires assurent toutes les semaines un suivi de la situation hydrologique et vérifient que le niveau de remplissage des retenues d’eau ne descend pas au-dessous des seuils d’alerte définis. 

Pour l’instant, les débits mesurés pour l’ensemble des stations de référence n’ont pas encore atteint les seuils d’alerte. Les niveaux des cours d’eau sont en effet, un peu remontés suite aux pluies de ces derniers jours. Toutefois, les débits mesurés en mars et avril sont globalement inférieurs aux débits moyens mensuels.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter