Sécheresse dans le Puy-de-Dôme : les restrictions d’usage de l’eau encore renforcées

Publié le Mis à jour le
Écrit par Stéphanie Vinot .

La préfecture du Puy-de-Dôme a renforcé mardi 9 août 2022 les mesures de restrictions d'usage de l'eau pour le département. Le mois de juillet a été le plus sec depuis 1959. Tous mois confondus. Une situation exceptionnelle.

Le mois de juillet 2022 affiche à peine 4 % de précipitations par rapport à la normale dans le Puy-de-Dôme. Il est le mois le plus sec, tous mois confondus depuis 1959 ! La semaine à venir est encore annoncée sèche et chaude. L’humidité des sols devrait ainsi continuer à baisser pour atteindre une valeur record autour du 15 août. Météo-France prévoit toutefois quelques épisodes pluvieux peu significatifs autour de cette date.

 Compte tenu de l’absence de précipitations et des vagues de chaleur successives, les débits des cours d’eau continuent de baisser. Le niveau d’alerte renforcée a été déclenché sur l’axe Allier-Loire en raison de l’abaissement des débits constatés. C’est une situation exceptionnelle et inédite.

 

Le Préfet du Puy-de-Dôme a donc décidé de placer en :

  • niveau de vigilance : les zones Morge, Sioule et Allier rive gauche amont ;
  • niveau ALERTE RENFORCÉE : les zones axe Allier, Allier rive gauche moyen, Allier aval;
  • niveau CRISE : les zones Allier rive droite, Dore, Dordogne, Cher amont, Alagnon et Ance du nord.

 Ces mesures de restriction entreront en vigueur à compter du mercredi 10 août 2022.

 

L’arrêté préfectoral définissant les mesures de préservation et de limitation provisoire de certains usages de l’eau est consultable ici.

Le détail par commune est visualisable sur le site propluvia : http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/ . Il permet en temps réel de connaître les mesures de restriction en cours sur le territoire national et sur les zones hydrographiques du département.

 Le franchissement de ces seuils enclenche la mise en place de restrictions graduées sur les prélèvements en eau sur le réseau d’eau potable et à partir des eaux superficielles et leurs nappes d’accompagnement. Globalement, dans les zones en alerte renforcée, les prélèvements doivent être abaissés de 50 %.

Pour les zones concernées par le seuil de crise, l’ensemble des usages non prioritaires de l’eau est suspendu. Seuls les usages répondant aux exigences de santé, de salubrité publique, d’alimentation en eau potable et d’abreuvement sont autorisés à prélever dans les milieux qui doivent être préservés.

 Certains usages peuvent faire l’objet d’exemption de restrictions dans des conditions bien spécifiques, listées dans l’arrêté cadre sécheresse auquel les usagers sont invités à se référer : http://www.puy-de-dome.gouv.fr/IMG/pdf/arrete_cadre_secheresse_63_20210587-2.pdf

 L’ensemble des acteurs de l’eau est très vigilant sur la situation dégradée qui pourrait se poursuivre la semaine prochaine au regard des faibles probabilités de précipitations annoncées par Météo-France. Cela pourra conduire le préfet à activer des mesures supplémentaires.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité