Soldes : comment éviter les pièges sur Internet

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lopes
Les soldes d'hiver 2022 démarrent le mercredi 12 janvier.
Les soldes d'hiver 2022 démarrent le mercredi 12 janvier. © GABRIEL BOUYS / AFP

Les soldes d’hiver commencent le mercredi 12 janvier. Si vous chassez les bonnes affaires sur Internet, voici quelques conseils pour ne pas vous faire piéger.

Les accros du shopping sont déjà dans les starting-blocks. Mercredi 12 janvier, les soldes d’hiver vont débuter, et ce jusqu’au 8 février. Les services de la répression des fraudes, rattachés à la DDPP (Direction départementale de la protection des populations) sont particulièrement vigilants durant cette période car des arnaques peuvent avoir lieu, notamment pour les achats en ligne. Voici quelques conseils pour ne pas se faire piéger.

Regarder les mentions légales

Pierre-Yves Le Loc’h, chef de service concurrence et répression des fraudes à la DDPP du Puy-de-Dôme, commence : « Il faut être vigilant au site sur lequel on va aller. La plupart des gens regardent les promotions sur un moteur de recherche, qui va les renvoyer sur différents sites, qui ne sont pas toujours des sites de marques, pas toujours des sites en France. Je conseille de regarder les mentions légales qui indiquent les coordonnées du professionnel. Cela permet déjà de voir si c’est un véritable professionnel. Si on ne trouve rien, on peut déjà avoir un doute sur le sérieux de l’entreprise en question ».

Des recherches à faire

Afin d’éviter les mauvaises surprises, il est recommandé d’effectuer quelques recherches préalables, par exemple avec un moteur de recherche. On peut taper le nom de la société, suivi du mot arnaque, pour voir si des gens ne se sont pas faits avoir : «  Malheureusement, c’est une recherche que les gens font trop tard, quand ils voient par exemple que leur produit n’arrive pas. Ils découvrent alors qu’il y a de nombreux avis indiquant que le site est frauduleux » précise le chef de service.

Privilégier des sites français ou européens

Si on veut éviter les pièges, mieux vaut se concentrer sur des sites français ou européens. Pierre-Yves Le Loc’h  indique : « Il est recommandé de privilégier les achats sur des sites français ou européens, ce qui permet d’avoir une protection du code de consommation. Sur un achat aux Etats-Unis, en Chine, les protections ne seront pas forcément les mêmes : ce sera la législation locale qui s’appliquera. Ce n’est pas parce qu’un site est indiqué en .fr qu’il est obligatoirement français. Ce n’est juste qu’une extension qui a été achetée. Ca ne veut rien dire ».

"Quand c’est trop beau, il vaut mieux être prudent" 

Le chef de service insiste : « Il faut se méfier de trop grosses promotions, de tarifs défiant toute concurrence. Le Père Noël est une légende urbaine. Quand c’est trop beau, il vaut mieux être prudent ». Il est recommandé de bien se fier au prix net : « Il faut bien regarder les conditions de livraison, les frais annexes. On peut très bien avoir un prix annoncé bas et derrière, se rajoutent des frais d’envoi et de préparation, qui font que le prix final est bien moins intéressant que ce que l’on croyait au début. Il vaut mieux regarder le prix et non pas la réduction. Cela est parfois difficile à faire, parce que c’est la réduction qui attire en premier lieu. On peut alors comparer le prix net avec d’autres sites ».

Etre attentif quand on valide le paiement

Lors du paiement, le client doit aussi être vigilant. Pierre-Yves Le Loc’h souligne : « Il faut observer les conditions de paiement. Il vaut mieux payer par carte bleue, même s’il peut y avoir des arnaques, plutôt qu’effectuer un virement. Une fois qu’un virement est parti, vous ne reverrez plus jamais l’argent. Par carte bleue, il peut y avoir des assurances, des recours comme le chargeback (le chargeback, ou rétrofacturation, permet, sous certaines conditions, de se faire rembourser un paiement en ligne effectué par carte bancaire, NDLR) et on peut récupérer une partie de son argent. Effectuer un virement c’est comme envoyer de l’argent liquide. Quand on paie par carte bleue, il faut vérifier que cela renvoie bien vers un site sécurisé ».

Un délai de rétractation de 14 jours en ligne

Il faut aussi être attentif si l’on souhaite retourner le produit acheté en ligne : « Il faut observer les conditions de retour. Sur les ventes à distance, un délai de rétractation de 14 jours s’applique. Ce délai s’applique tout le temps, et pas seulement pour les soldes. La description du produit doit aussi être précise ». Enfin, en cas d’arnaque manifeste, le consommateur a face à lui plusieurs possibilités : « Si on se fait avoir, on peut contacter le service clients. En cas de litige, on peut contacter le médiateur de la consommation. Quand on est sûr de s’être fait arnaquer, on peut déposer plainte ».


Grâce à la vidéo ci-dessus, vous pouvez connaître tous les recours qui s’offrent à vous en cas de litige, pour des achats en ligne.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.