Sommet de l’élevage. Bientôt des Salers dans les steppes de Mongolie ?

Au sommet de l'élevage de Clermont-Ferrand, des visiteurs de plus de 80 pays font le déplacement. Des éleveurs mais aussi des délégations officielles qui viennent établir des partenariats commerciaux. Mercredi 4 octobre, des représentants du ministère de l'agriculture de Mongolie étaient présents. Alors, bientôt des vaches Salers dans les steppes de Mongolie ? / © ALAIN JOCARD / AFP
Au sommet de l'élevage de Clermont-Ferrand, des visiteurs de plus de 80 pays font le déplacement. Des éleveurs mais aussi des délégations officielles qui viennent établir des partenariats commerciaux. Mercredi 4 octobre, des représentants du ministère de l'agriculture de Mongolie étaient présents. Alors, bientôt des vaches Salers dans les steppes de Mongolie ? / © ALAIN JOCARD / AFP

Au sommet de l'élevage de Clermont-Ferrand,  des éleveurs mais aussi des délégations officielles de 80 pays viennent établir des partenariats commerciaux. Mercredi 4 octobre, des représentants de Mongolie étaient présents. Alors, bientôt des vaches  Salers dans les steppes de Mongolie ?

Par Stéphanie Vinot

Au sommet de l'élevage, c'est toute la planète qui se rencontre !  On trouve ainsi des Iraniens, invités d'honneur de l’édition 2017, qui accueillent, sur leur stand, les représentants du ministère de l'agriculture de Mongolie. 

"Lors de notre rencontre, la délégation iranienne nous a dit que le sommet était vraiment un grand événement, idéal pour entrer en contact et échanger avec les autres pays  et mettre en place des accords de coopération avec le monde entier" indique Mijidsuren Enkh-Amar, Directeur général-ministère de l'agriculture de Mongolie.

Ils étaient en France pour une réunion diplomatique à Paris. La France leur a organisé cette visite supplémentaire, mercredi 4 octobre, à Clermont-Ferrand.  Grande terre d'élevage, la Mongolie commerce peu avec l'hexagone. Mais ça pourrait changer.

« C’est une ouverture sur des marchés éventuels. En rencontrant des délégations étrangères, on peut arriver à les intéresser » espère François Perrin, Représentant de l'association des chevaux comtois

Et c'est le fondateur du sommet, en personne, qui les guide, au pas de course, dans les allées du salon. « Ils souhaitent avoir des relations avec nous. Alors on se teste pour voir s’il y a des points communs. La Mongolie est un pays d’élevage qui peut nous intéresser » indique Roger Blanc, Président-fondateur du sommet de l'élevage.

Roger Blanc, Président-fondateur du sommet de l'élevage, en compagnie des représentants du ministère de l'agriculture de Mongolie, mercredi 4 octobre, à Clermont-Ferrand. / © S. Vinot / France 3 Auvergne
Roger Blanc, Président-fondateur du sommet de l'élevage, en compagnie des représentants du ministère de l'agriculture de Mongolie, mercredi 4 octobre, à Clermont-Ferrand. / © S. Vinot / France 3 Auvergne

Et Mijidsuren Enkh-Amar de poursuivre : "Le climat mongol est très semblable à celui de l'Auvergne.  Les races ici sont visiblement très adaptées à ces types de climat.  C'est très enrichissant de les découvrir,  elles pourraient convenir à la Mongolie.  On pourrait peut-être en importer et développer nos relations dans le domaine de l'élevage. "

Est-ce qu'un jour on verra des Montbéliardes ou des Salers dans les steppes mongoles ? Impossible encore à dire. En tout cas, une chose est sûre : la Mongolie réfléchit sérieusement à être le pays invité d'honneur du sommet 2018.

Sommet de l’élevage. Bientôt des Salers dans les steppes de Mongolie ?
Au sommet de l'élevage de Clermont-Ferrand, des visiteurs de plus de 80 pays font le déplacement. Des éleveurs mais aussi des délégations officielles qui viennent établir des partenariats commerciaux. Mercredi 4 octobre, des représentants du ministère de l'agriculture de Mongolie étaient présents. Alors, bientôt des vaches Salers dans les steppes de Mongolie ? Intervenants : Mijidsuren Enkh-Amar, Directeur général - Ministère de l'Agriculture de Mongolie / François Perrin, Représentant de l'association des chevaux comtois / Roger Blanc, Président-fondateur du sommet de l'élevage - S. Vinot / L. Ribes / A. Després / France 3 Auvergne

 

Sur le même sujet

Tain l'Hermitage : le chef Chikara Yoshitomi, champion du monde pâté-croûte

Près de chez vous

Les + Lus