• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme : fréquentation en baisse dans les stations thermales de La Bourboule et de Royat

Un bilan 2018 mitigé pour les stations thermales des départements auvergnats. A la Bourboule, la station a enregistré 200 curistes en moins par rapport à 2017. / © Joël PHILIPPON / MaxPPP
Un bilan 2018 mitigé pour les stations thermales des départements auvergnats. A la Bourboule, la station a enregistré 200 curistes en moins par rapport à 2017. / © Joël PHILIPPON / MaxPPP

Fin de saison pour les établissements thermaux et les bilans sont contrastés pour cette année 2018. Des baisses de fréquentation qui ne sont pourtant pas alarmantes dans les stations thermales de Royat et de La Bourboule, dans le Puy-de-Dôme. 

Par AA avec Pascale Felix

La saison s’est terminée. Et c’est l’heure du bilan pour les établissements thermaux des départements auvergnats. Une saison mitigée, comme aux thermes de Royat. L’établissement a enregistré cette année une baisse de 7 % de sa fréquentation. Un chiffre décevant, mais à relativiser. En 2017, la station avait fait du « surbooking » et n’avait pas pu accueillir correctement ses nombreux visiteurs. « On est en baisse comme d’autres stations, mais on sait d’où ça vient par rapport à l’an dernier où on n’a pas été bons, explique Marcel Aledo, président de la station thermale de Royat. Il faut reconnaître les choses, on n’a pas été comme on aurait dû être. On s’est trompés. Et cette année était très bien à tous les points de vue. On se prépare pour l’année prochaine et là, je pense qu’on peut être optimistes »

Dans une autre station du Puy-de-Dôme, à la Bourboule, 2018 a été une année de baisse aussi. Environ 200 curistes de moins qu’en 2017. Loin d’être inquiétante, la situation en Auvergne aurait jusque-là vécu une période plutôt faste. « Pour mémoire, l’Auvergne thermale a progressé de 30 % entre 2010 et 2017 donc sur tous les marchés, nécessairement, il y a des périodes de tassement, évoque Eric Brut, directeur général de Thermauvergne. Il y a aussi des phénomènes nationaux qui peuvent expliquer la baisse. On a effectivement cette baisse du pouvoir d’achat qui est une question récurrente. Et il y a un phénomène nouveau que l’on ne connaissait pas les années précédentes, celui des annulations de dernière minute. Un certain nombre de curistes ont annulé à la dernière minute leur cure, ça a forcément eu un impact sur la fréquentation ». 

À Néris-les-Bains, dans l'Allier, la baisse a été plus importante avec – 11 % de visiteurs. Mais avec une offre de nouveaux soins qui sera proposée, la station devrait drainer de nouveaux publics lors de la réouverture en 2019. 
 
Thermes : bilan contrasté pour les établissements de Royat et de la Bourboule
Fin de saison pour les etablissements thermaux et des bilans contrastés. Des baisses de fréquentations certaines, mais pas forcément alarmantes. Tout est une question de perspective explique Thermauvergne. Intervenants : Marcel Aledo, Président de la station thermale de Royat ; Eric Brut, Directeur général de Thermauvergne - Reportage : Pascale Felix, Eric Taxil et Dominique Leyerloup

Sur le même sujet

Archives : les 20 ans du classement du Vieux-Lyon

Les + Lus