Top 14 : l’ASM Clermont Auvergne s’incline face à Bordeaux-Bègles

Dimanche 13 octobre, l’ASM Clermont Auvergne a perdu face à Bordeaux-Bègles sur le score de 42 à 15. / © NICOLAS TUCAT / AFP
Dimanche 13 octobre, l’ASM Clermont Auvergne a perdu face à Bordeaux-Bègles sur le score de 42 à 15. / © NICOLAS TUCAT / AFP

Dimanche 13 octobre, l’ASM Clermont Auvergne a perdu face à Bordeaux-Bègles sur le score de 42 à 15. L’UBB confirme sa place de dauphin du leader lyonnais.
 

Par C. L avec AFP

Nouvelle désillusion pour les joueurs de l’ASM Clermont Auvergne. Dimanche 13 octobre, ils se sont inclinés en déplacement dans le sud-ouest sur le score de 42 à 15 face à Bordeaux-Bègles. Longtemps imprécis, avec des maladresses et des mauvaises connexions inhabituelles par rapport à leurs dernières sorties domestiques, les Girondins ont eu la peau de l'ASM Clermont Auvergne à l'usure en faisant voler en éclat le verrou défensif visiteur, à bout de souffle après l'heure de jeu. Après deux déplacements à Montpellier et à Lyon qui leur ont rapporté trois points, ce troisième succès à cinq points de la saison les rapproche à quatre longueurs de l'invaincu Lyon.

Un effectif remanié

En vue de la réception de ce même leader le week-end prochain, l'ASM Clermont Auvergne avait décidé de faire tourner et des vainqueurs de Montpellier (20-13), seuls Moala et Ezeala ont été reconduits par Franck Azéma. Le manager auvergnat n'avait en revanche pas prévu de perdre quatre joueurs sur blessure en première période, ce qui n'a pas désorganisé outre-mesure les siens qui ont répondu du tac au tac à leurs hôtes avec un essai en première main né d'une mêlée, avec percée d'Ezeala et conclusion de Tuicuvu (23).

L'UBB en quête du bonus

Côté bordelais, on a guère vu la fluidité du début de saison. Les hommes de Christophe Urios ont joué un long moment à l'envers, se rassurant au score seulement sur une pénaltouche convertie en essai par Paiva (16), un autre du puissant Tamanivalu juste avant la sirène face à des Clermontois alors à 14, et la botte de Botica. Après la pause, le scénario a peu varié. Cordero, après un franchissement de Tamanivalu, a creusé l'écart en l'écart (28-10) mais Lanen lui a répondu sur pénaltouche cinq minutes plus tard (56). Dans sa quête du bonus, l'UBB a alors accéléré, en multipliant les séquences énergivores et au sortir de la plus éreintante d'entre toutes (4 minutes 39 secondes), elle a fait le break par Lesgourgues, crampé au début de l'action (35-15). Avec un banc au diapason niveau physique, elle a propulsé Dubié arrivé idéalement à hauteur derrière pour une délivrance de Chaban à six minutes du terme.

Un entraîneur avec des regrets

A l’issue du match, Franck Azéma, entraîneur de l’ASM Clermont Auvergne a déclaré au journal Ouest France : « Les regrets, que je peux avoir, ce sont tous ces points donnés où Bordeaux n'a pas eu besoin de construire. On a eu beaucoup de déchet dans notre indiscipline, avec de la naïveté sur des choix. Cela fait partie de l'apprentissage à balles réelles. C'est dommage parce qu'on est resté au contact jusqu'à la mi-temps. Les cartons jaunes nous ont fait du mal. Au bout d'un quart d'heure, on avait déjà quatre blessés. Difficile de pouvoir impulser du sang frais sur la fin et pouvoir rivaliser. J'ai apprécié l'état d'esprit, dans l'engagement, la solidarité. Aujourd'hui on n'est pas venu juste se promener. On est tombé sur plus costaud que nous. Il y a un effectif à gérer. Il faut trouver le bon équilibre pour que les garçons soient frais en permanence. On va m'attendre la semaine prochaine selon le résultat qu'il y aura contre Lyon. Ce sera ma faute ou pas ».

 

Sur le même sujet

Les + Lus