Cet article date de plus de 3 ans

Top 14 : Le Stade Rochelais inflige une punition à l'ASM Clermont (51-20)

Sur le score sans appel de 51 à 20, l'ASM a été étrillée à la Rochelle, son grand rival lors de la saison régulière précédente. Avec six essais (plus 1 de pénalité) à deux, le piètre résultat de cette 3e journée de Top 14 est un dur retour à la réalité pour les champions de France auvergnats.

Aurélien Rougerie n'est pas parvenu à empêcher le sixième essai rochelais, signé Alexi Balès à la 41e minute.
Aurélien Rougerie n'est pas parvenu à empêcher le sixième essai rochelais, signé Alexi Balès à la 41e minute. © Xavier Leoty/AFP
Que d'essais marqués à la Rochelle ce 9 septembre ! Les spectateurs du stade Marcel-Deflandre ont eu à peine le temps de s'installer que le score s'ouvrait déjà. En 45 secondes de jeu seulement, le XV Rochelais se jouait de la défense clermontoise, avec un essai signé Lacroix. Heureusement pour les Auvergnats, Lamb rate sa transformation (0-5, 1') et Aguillon commet un en-avant. Lopez tire une pénalité impeccable (7'), suivie d'une autre quelques minutes plus tard (5-6, 12') sur une faute de mêlée rochelaise.

Les mêlées sont brutales, à l'image de la rivalité qui anime les deux équipes rivales. Lamb rattrape son mauvais tir (8-6, 16') et Clermont encaisse un nouvel essai, de Lacroix - encore lui - sur une balle renvoyée au pied par les Auvergnats vers les Maritimes. Lamb transforme (15-6, 19'). Derrière, Vito inscrit un troisième essai pour la Rochelle, grâce un superbe maul de ses coéquipiers. Le tir de Lamb trouve l'espace entre les poteaux (22-6, 25e). 


6 essais à zéro



Clermont est sérieusement à la traîne : plus que la défense, c'est un mauvais rebond du ballon qui empêche Paul Jordaan d'aplatir, alors qu'il était parti seul en contre. Pire, Grosso commet un en-avant en zone de marque alors que les Rochelais était sur la voie de l'embut. L'arbitre siffle un essai de pénalité, sous les protestations des supporters des Jaunards (29-6, 33').

Ces derniers n'ont pas fini de souffrir : quelques minutes plus tard, l'ASM est incapable de contenir un départ de Jordaan dans l'axe, qui sert Atonio puis Forbes. Le talonneur néo-zélandais conclut derrière la ligne. S'en suit la transformation de Lamb (36-6, 36'). Puis Balès enfonce le clou juste avant la pause (43-6, 40'+1). Clermont-Ferrand est mené 6 essais à... zéro. Aïe.

Une seconde mi-temps plus équilibrée



On aurait pu croire à une réaction en revenant sur la pelouse. Malheureusement, le festival rochelais reprend aussitôt et Lacroix marque son troisième essai. Lamb touche le poteau (48-6, 41'). Les Clermontois tentent d'inverser la vapeur, un peu trop tard : servi in extremis par Laidlaw, Lee sauve l'honneur avec un premier essai auvergnat, tranformé par Fernandez (48-11, 56'). Puis Betham vient réduire (un peu) l'écart avec une nouvelle réalisation (48-20, 65').

Mais les Maritimes ont le dernier mot. Sur une faute de Timani, Goillot score les derniers points au compteur de la rencontre (51-20, 70'). Le calvaire subi en Charente-Maritime par les Jaune et bleu les fait descendre à la 13e place du Top 14 avec 4 points, de plus en plus loin du leader Montpellier (11 points) qui a défait Castres (17-22) le soir-même. La Rochelle devient elle le dauphin du championnat.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
asm clermont auvergne rugby sport top 14