Valéry Giscard d’Estaing : le musée d'Orsay va porter son nom, une reconnaissance saluée par son fils

Publié le
Écrit par Catherine Lopes
Le 9 décembre 2020, un hommage à l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing avait été rendu au musée d'Orsay.
Le 9 décembre 2020, un hommage à l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing avait été rendu au musée d'Orsay. © STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP

Lundi 29 mars, la ministère de la Culture a annoncé que le nom de Valéry Giscard d’Estaing allait être ajouté à celui du musée d’Orsay. Pour le fils de l’ancien président, Louis Giscard d’Estaing, il s’agit d’une reconnaissance de l’action de son père.

Le ministère de la Culture a publié un communiqué lundi 29 mars : « Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, annonce, en accord avec le président de la République, que le nom du président Valéry Giscard d’Estaing sera ajouté à la dénomination de l’établissement public du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie ».

Je me réjouis que le gouvernement ait pris cette décision

Cette décision a été prise en lien avec la présidente de l’établissement et la famille de Valéry Giscard d’Estaing. Son fils, Louis Giscard d’Estaing, maire (UDI) de Chamalières, se félicite d’une telle décision : « En tant que président de la Fondation Valéry Giscard d’Estaing, je me réjouis que le gouvernement ait pris cette décision, à la suite du vote de la proposition de résolution examinée jeudi à l’Assemblée nationale. Cela a débouché sur un vote à l’unanimité en faveur d’une telle initiative. C’est la reconnaissance au plus haut niveau, par le président de la République et la ministre de la Culture, du rôle de mon père pour la création du musée d’Orsay, un rôle déterminant reconnu par François Mitterrand lui-même. Dans son courrier manuscrit d’invitation à l’inauguration du musée, il dit à mon père « Ce musée vous doit d’exister ». A partir de là, il y a la reconnaissance de la décision prise par mon père de sauvegarder la gare d’Orsay et de créer ce musée qui manquait à Paris. Par ailleurs, c’est une occasion au plan national, en donnant le nom de l’ancien président à un établissement public connu dans le monde entier, un des fleurons la culture française, de faire une magnifique reconnaissance de son action ».

Il ajoute : « Pour tous ceux qui ont découvert le musée d’Orsay, pour les jeunes générations et tous les touristes du monde entier qui admirent cette magnifique réalisation, c’est maintenant la façon évidente de comprendre dans quelles conditions et par qui a été créé ce musée ».

Valéry Giscard d’Estaing a œuvré avec engagement et détermination pour la naissance du musée et suivi son développement

Dans le communiqué, le ministère de la Culture rappelle : « Homme de culture, passionné par l’art et la littérature du XIXe siècle, le président Valéry Giscard d’Estaing a œuvré avec engagement et détermination pour la naissance du musée et suivi son développement. Ce geste patrimonial et architectural était d’une grande audace, mêlant préservation d’un monument historique et sa transformation en musée. Sous la présidence de Georges Pompidou, la gare d’Orsay, menacée de démolition et de remplacement par un hôtel de luxe, a pu être préservée, classée monument historique, dans le but de la transformer ensuite en musée. La décision officielle d’engager les travaux et de dédier ce musée aux arts du XIXème siècle a relevé de l’action déterminante du président Valéry Giscard d’Estaing en 1977 ». Le député UDI Yannick Favennec-Bécot qui a porté cette proposition à l’Assemblée nationale s’est lui aussi réjoui d’une telle décision. Sur Twitter, il indique : « Profondément heureux que le président de la République Emmanuel Macron et Roselyne Bachelot aient accepté d’ajouté le nom de Valéry Giscard d’Estaing à celui du musée d’Orsay ».


Le gouvernement prendra "dans les meilleurs délais" un décret en Conseil d’Etat pour rendre effectif le changement de dénomination du musée qui deviendra « l’établissement public du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie – Valéry Giscard d’Estaing ».

        

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.