VIDEOS. Puy-de-Dôme : une famille réalise une web-série déjantée avec ses chats

Une famille de Lempdes dans le Puy-de-Dôme réalise des petites vidéos avec leurs chats pendant le confinement lié au coronavirus COVID 19.
Une famille de Lempdes dans le Puy-de-Dôme réalise des petites vidéos avec leurs chats pendant le confinement lié au coronavirus COVID 19.

Une famille originaire de Lempdes, dans le Puy-de-Dôme, s’est lancée dans une web-série pendant le confinement lié au coronavirus COVID 19. Sa particularité ? Ses trois chats en sont les stars et reprennent des scènes cultes de films. Le résultat est plutôt réussi. 

Par Aurélie Albert

Dans le premier rôle, il y a Espoir, le chat roux, un peu solitaire et gourmand (sa passion ce sont les croquettes). Dans le second rôle, il y a Tonnerre, le chat gris. Il aime se balader et jouer avec les enfants. Et enfin, il y a Kira, la femelle de la bande et la petite dernière. 
Tous les trois jouent dans une web-série réalisée par leurs maîtres, dans leur maison de Lempdes, dans le Puy-de-Dôme. 
 
 

Le scénario écrit par toute la famille

À l’origine de l’idée, il y a Hélène Authevelle, une vidéaste de profession. Son activité professionnelle étant suspendue pendant le confinement lié au coronavirus COVID 19, « Il fallait trouver des activités autres que les jeux vidéo pour occuper toute la famille », explique Hélène. Avec elle, pour le scénario, son conjoint, Frédéric Ferreira. Et dans les rôles d’assistants scénaristes, il y a aussi Hugo, 10 ans et Siméo, 9 ans. 

« On s’ennuyait, on s’est dit qu’on allait mettre les enfants sur un atelier d’écriture. Et on s’est mis à écrire des scénarios avec les chats. Ils sont plus drôles que nous », évoque Hélène. 
Sur des thèmes de film comme « Mission impossible » ou « Le bon, la brute et le truand », la famille a donc filmé le quotidien de leurs chats. Une voix off avec des répliques choisies, un peu de montage et le tour est joué. « On le faisait déjà en temps normal et ça nous faisait rire. Les chats ont des attitudes marrantes »
 

 

Des scènes inspirées du quotidien

« On reprend des scènes du quotidien. Par exemple Espoir, le chat roux, ne supporte pas trop les enfants. Quand les enfants rentraient de l’école, il disparaissait. Du coup, on a refait la scène avec le générique de Mission impossible », raconte Hélène. 
Pour les filmer, il a fallu être ingénieux : pour les travellings, la famille a utilisé les jouets des enfants et un pouf pour faire le trépied (avec le confinement, c'est le système D)
Les chats, eux, ne sont pas habitués au travail d’acteurs. « On ne peut les forcer à faire des choses, mais parfois, on laisse traîner une croquette ou deux pour les récompenser. Mais souvent, il y a des plans qui peuvent se faire sur 2-3 jours »

Après le confinement, la famille essayera de garder le concept, mais en attendant d’autres épisodes sont prévus avec notamment une parodie du film Rocky. 

Sur le même sujet

Les + Lus