Comment une entreprise auvergnate est devenue une référence dans l’industrie nautique

Savez-vous qu’un acteur mondial de l’industrie nautique se trouve dans le Puy-de-Dôme ? Le groupe thiernois centenaire Wichard, référence mondiale de l’accastillage, vient de franchir un nouveau cap. En cette fin d’année 2023, l’entreprise a racheté 2 sociétés, une Australienne, l’autre Roumaine, ce qui étoffe encore un peu plus son offre globale.

Quelque part au milieu de la mer flotte un petit bout d’Auvergne. Sur des bateaux, des accessoires d’accastillage sont fabriqués à Thiers, dans le Puy-de-Dôme. Chaque année, plusieurs millions de pièces sortent de ces usines. Le nautisme représente 70 % de l’activité du groupe Wichard. Ce jour-là, des clients, en visite dans les ateliers, découvrent l’envers du décor, comment ces produits de milieu et haut de gamme sont fabriqués. Vincent Prunin, de AZ Voile à Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales), indique : « On comprend mieux le prix mais la qualité aussi. On comprend mieux qu’ils atteignent cette qualité et la résistance des matériaux par les différents procédés de fabrication ». 

Un robot acquis récemment

Des pièces sont forgées parfois en toute petite quantité. Ce savoir-faire nécessite de nombreuses opérations manuelles. Si les machines ne remplacent pas les ouvriers, elles peuvent améliorer leurs conditions de travail. Le site vient d’acquérir un robot pour plusieurs centaines de milliers d’euros afin de gagner en performance et de permettre aussi aux salariés d’évoluer. Jimmy Barthelay, responsable de l’atelier usinage Wichard, souligne : « On les forme également en interne pour utiliser ces nouveaux procédés. Pour nous, c’est un vrai enjeu parce qu’on a parfois beaucoup de mal à recruter ce genre de profils. On propose quelque chose d’un peu plus nouveau et cela nous permet de progresser vers des nouvelles technologies au sein de l’entreprise ». 
 

durée de la vidéo : 00h02mn27s
Savez-vous qu’un acteur mondial de l’industrie nautique se trouve dans le Puy-de-Dôme ? Le groupe thiernois centenaire Wichard, référence mondiale de l’accastillage, vient de franchir un nouveau cap. En cette fin d’année 2023, l’entreprise a racheté 2 sociétés, une australienne, l’autre roumaine, ce qui étoffe encore un peu plus son offre globale. Intervenants : Vincent Prunin, AZ Voile à Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales) / Jimmy Barthelay, responsable de l’atelier usinage Wichard / Jean-Claude Ibos, président du groupe Wichard ©L. Laborie / M. Caron / L. Aubisse
Se démarquer de la concurrence asiatique

De la coutellerie en 1919, à la marine et l’industrie aujourd’hui, Wichard est devenu une référence mondiale. Grâce à ces deux dernières acquisitions, l’équipementier australien Ronstan et la société roumaine Axxon (spécialisée dans les mâts carbone), le groupe conforte ainsi sa position de leader et propose une offre quasi intégrale aux constructeurs de bateaux. Jean-Claude Ibos, président du groupe Wichard, explique : « Ils vont pouvoir commander en une fois l’ensemble de l’équipement. C’est extrêmement intéressant en termes concurrentiels, pour nous et pour eux, c’est plus facile à gérer car ils n’ont qu’un fournisseur avec une offre qualitative. Nous sommes des industriels. Nous fabriquons tout en France, et maintenant un peu en Australie. Nous avons beaucoup de valeur ajoutée. On se différencie comme cela des pays asiatiques par ces éléments de sécurité et de qualité ». 
Avec 650 salariés dans le monde et un chiffre d’affaires de 110 millions d’euros, le groupe a, de toute évidence, le vent en poupe. 

Propos recueillis par Laurence Laborie / France 3 Auvergne