Coronavirus Covid-19 : dans le Puy-de-Dôme, une résidente d'un EHPAD confinée

A l’EHPAD de Saint-Amant-Roche-Savine, dans le Puy-de-Dôme, des mesures de prévention sont mises en place et une résidente est confinée depuis 2 jours à cause du coronavirus. Photo d'illustration. / © Loic VENANCE / AFP
A l’EHPAD de Saint-Amant-Roche-Savine, dans le Puy-de-Dôme, des mesures de prévention sont mises en place et une résidente est confinée depuis 2 jours à cause du coronavirus. Photo d'illustration. / © Loic VENANCE / AFP

Depuis dimanche 8 mars, une résidente de l’EHPAD de Saint-Amant-Roche-Savine, dans le Puy-de-Dôme, est confinée. Elle a été en contact la semaine passée avec un cas confirmé de coronavirus. La direction de l’établissement se veut rassurante.
 

Par Catherine Lopes

Depuis dimanche 8 mars, une résidente de l’EHPAD Gaspard des Montagnes de Saint-Amant-Roche-Savine, dans le Puy-de-Dôme, est placée à l’isolement dans sa chambre. Mais elle n’est pas porteuse du coronavirus. Elle a simplement été en contact avec un cas avéré la semaine dernière. Dans la maison de retraite, des mesures de prévention ont été mises en place dès le 8 mars. Patrick Bonte, directeur délégué du centre hospitalier d’Ambert qui gère la structure, explique : « Contrairement à ce que j’ai pu lire, il n’y a pas de malade à l’EHPAD de Saint-Amant-Roche-Savine. Il y a une résidente qui est un cas contact. Cela signifie que la personne a été en relation avec un cas confirmé en milieu de semaine dernière. On en est là pour l’instant ». Lundi 9 mars, deux cas positifs ont été annoncés à Saint-Amant-Roche-Savine mais à l'extérieur de l'établissement : un couple de septuagénaires originaire d'Alsace.
 

Une résidente à l'isolement pendant 14 jours

Ce cas contact est une nonagénaire qui a été confinée dans sa chambre et placée à l’isolement pendant 14 jours. Patrick Bonte précise : « La résidente est en parfaite santé. Elle n’est pas fébrile. Nous sommes très vigilants. Sa température est prise deux fois par jour ». Le directeur rappelle que des précautions ont aussi été prises pour le personnel soignant, équipé de masques et de surblouses. Les visites sont interdites et il y a des restrictions sur les entrées de l’EHPAD.

Pas d'alarmisme à avoir

Patrick Bonte ajoute : « Il n’a pas d’alarmisme à avoir. Nous recevons beaucoup d’appels de familles inquiètes. Quant aux résidents, ils sont légitimement inquiets mais il n’y a pas de panique dans l’établissement. Les personnels sont formés. Un médecin suit la situation de près. Nous suivons les consignes ministérielles quotidiennes ». A Saint-Amant-Roche-Savine, la maison de retraite compte 22 résidents. Si la patiente confinée s'avérait porteuse du coronavirus, le 15 serait prévenu et elle serait prise en charge à l'hôpital.

Sur le même sujet

Les + Lus