Coronavirus. Puy-de-Dôme : hospitalisé, l'assesseur d'un bureau de vote positif au COVID 19

Après la découverte d’un cas de Coronavirus COVID 19 dans son équipe municipale, Jean-Michel Charlat, maire (DVG) de Billom, dans le Puy-de-Dôme, s’inquiète. / © JEFF PACHOUD / AFP
Après la découverte d’un cas de Coronavirus COVID 19 dans son équipe municipale, Jean-Michel Charlat, maire (DVG) de Billom, dans le Puy-de-Dôme, s’inquiète. / © JEFF PACHOUD / AFP

Une élue de Billom (Puy-de-Dôme) a été diagnostiquée positive au Coronavrius COVID 19. Hospitalisée, elle assumait la fonction d'assesseur lors du premier tour des élections municipales. Pour le maire : "Les élections municipales auraient dû être annulées".

Par Aurélie Albert

A Billom (Puy-de-Dôme), une élue a été hospitalisée. Elle a été testée positive au Coronavirus COVID 19. Elle assumait la fonction d'assesseur dans un bureau de vote lors du premier tour des élections municipales, dimanche 15 mars.
Dès que l'information a été connue, le maire Jean-Michel Charlat a informé la population sur les réseaux sociaux. Voici ce qu'on pouvait lire : 

« INFORMATION CORONAVIRUS
Nous venons d'apprendre qu’une personne, assesseur dimanche au groupe scolaire Guyot Dessaigne, et s'étant rendue ensuite à la mairie, est hospitalisée au CHU, diagnostiquée Covid 19. Si vous vous êtes rendu à l'école Guyot Dessaigne en fin d'après-midi ou en mairie en fin de journée dimanche dernier, prévenez les personnes avec qui vous-même avez été en contact, de façon à ce qu’elles appliquent les recommandations sanitaires. Il va de soi qu’au moindre doute ou question devant la survenue de symptômes inhabituels, vous devez contacter votre médecin traitant. Nous vous demandons, de plus, de prendre contact avec votre médecin pour le mettre au courant et qu’il vous conseille plus précisément, si vous présentez, du fait d’une maladie chronique, un risque de développer une forme grave d’infection à Covid 19 »
.
 
 

"Moi-même je suis en principe contaminé"

Jean-Michel Charlat raconte « C’est une personne à risque qui a été contaminée. Elle est à l’isolement au CHU Gabriel Montpied et devrait y rester pendant 10 jours. J’ai eu des nouvelles, elle n’a pas trop de fièvre »
Mais ce qui l’inquiète aussi, c’est que d’autres personnes ont été en contact avec elle. « C’est un bureau de vote et le soir, on s’est tous retrouvés pour les résultats, elle était avec nous. Moi-même, je suis en principe contaminé mais le 15 n’a pas voulu que je sois testé. Mercredi soir, j’ai eu des premiers symptômes, j’ai de la fièvre et de la toux »
 
 

"Au début, nous voulions que ce premier tour se tienne. On avait trop travaillé pour que ce soit annulé"

Après le post de son message sur les réseaux sociaux, les réactions des habitants ont été nombreuses. Ils sont nombreux à avoir remis en question la tenue de ce premier tour des élections municipales. « Compte tenu de la situation actuelle, ce n’était pas une bonne idée. Au début, nous voulions que ce premier tour se tienne. On avait trop travaillé pour que ce soit annulé. Mais avec le recul, les élections municipales auraient dû être annulées. À ce moment-là, on n’était pas assez informés », se désole le maire. 

Aujourd’hui, Jean-Michel Charlat fait face aux inquiétudes de ses administrés, comme beaucoup de maires. La réunion du Conseil municipal, qui devait se tenir samedi 21 mars, a été reportée. 
Le maire de Billom recommande à toutes les personnes fragiles de se manifester auprès de leur médecin en cas de symptômes.

Sur le même sujet

Les + Lus