Dans le Puy-de-Dôme, les gelées menacent les arbres déjà en fleurs

Dans le Puy-de-Dôme, les récentes gelées inquiètent les arboriculteurs. Ils craignent surtout la gelée blanche qui pourrait pourrait faire de gros dégâts sur les arbres déjà en fleurs. 

En fleurs avec 15 jours d'avance, les pêchers sont vulnérables aux gelées.
En fleurs avec 15 jours d'avance, les pêchers sont vulnérables aux gelées. © Stéphane Trentesaux - France 3 Auvergne

Dans ses vergers de la Roche-Blanche (Puy-de-Dôme), David Jarsaillon observe ses arbres fruitiers. En ce début mars, ses pêchers en sont déjà au stade D, c'est-à-dire un bourgeon éclaté avec l'apparition de pétales. Sur le calendrier, cela signifie que la végétation a 10 à 15 jours d'avance, comme les années précédentes.

Si cette précocité donne de belles couleurs aux branches, elle expose un peu plus les arbres aux gelées, or, à ce stade, les températures négatives deviennent le pire ennemi des fruits. Il y a quelques semaines, un passage à moins deux, moins trois degrés a déjà fait quelques dégâts mais ça n'est rien en comparaison des "gelées blanches", la plus grande crainte des arboriculteurs en cette saison.

Une gelée blanche à ce stade, ce serait dramatique

"La gelée blanche va intervenir quand les journées ensoleillées vont revenir et que l'on va avoir un ciel clair et dégagé pendant la nuit" explique David Jarsaillon. "Dans ces cas, au petit matin, on peut facilement descendre jusqu'à -4, -5, -6 degrés, ce qui serait dramatique à ce stade d'avancement de la végétation."

Potentiellement destructeur, cet aléa météo est scruté de près par les producteurs. "Cette période toujours tendue au niveau psychologique !" témoigne David Jarsaillon. "On a toujours un peu les nerfs à vif car on joue notre année sur quelques jours. Et la plupart du temps, le dégât de gel se joue à une journée près, à quelques dixièmes de degrés près."

D'ici quelques jours, les pêchers ne seront pas les seuls à surveiller. Les cerisiers de David Jarsaillon commencent eux aussi à fleurir.

Dans le Puy-de-Dôme, les gelées menacent les arbres déjà en fleurs




 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie météo