Cet article date de plus de 4 ans

Gour de Tazenat (63) : l'éventuelle toxicité des bactéries sera connue en fin de semaine

Ce mercredi matin, des affiches annonçant l'interdiction de la baignade ont été postées autour du Gour de Tazenat, plan d'eau privé de la commune de Charbonnières-les-Vieilles. La veille, des analyses révelaient une présence trop importante de cyanobactéries. 
Le Gour de Tazenat en pleine période de "bloom" de cyanobactéries, en juillet 2016.
Le Gour de Tazenat en pleine période de "bloom" de cyanobactéries, en juillet 2016. © René Thevenot / France 3 Auvergne
Ingénieur sanitaire auprès de l'ARS, agence régionale de santé, Gilles Bidet indique que ces cyanobactéries sont toujours présentes dans l'eau du lac, mais qu'elles ont proliféré ces derniers jours.

Ce phénomène de prolifération, appellé "épisode de bloom", s'est probablement produit à cause de la hausse très rapide de la température, explique le scientifique. De mémoire d'habitants, cela n'était jamais arrivé à Charbonnières-les-Vieilles.

Une interdiction de baignade qui découle du principe de précaution 


À cause de la concentration trop importante de ces organismes dans l'eau du Gour, la mairie de Charbonnières-les-Vieilles a pris mardi soir un arrêté interdisant la baignade.

Mais pour l'instant, cette interdiction découle du principe de précaution : il n'est pas certain que ces bactéries produisent des cyanotoxines nocives pour les baigneurs. Les résultats des analyses seront connus dans les prochains jours. 

Une bactérie surnommée "Sang des Bourguignons"


Quant à la nature exacte de la cyanobactérie en question, sa couleur rouge indique qu'il s'agit d'une Planktothrix rubescens, autrement appellée "Sang des Bourguignons". 

La survenue d'orages dans les prochaines heures aura une conséquente incertaine, selon Gilles Bidet. Soit les eaux seront diluées, et la concentration des organismes baissera, soit les eaux seront plus riches en phosphore et azote, et les cyanobactéries se multiplieront davantage. 

durée de la vidéo: 01 min 32
Gour de Tazenat : les résultats sur la toxicité des bactéries attendus en fin de semaine ©France 3 Auvergne

Rappelons que si cet épisode de bloom est inédit en Auvergne, le Limousin connait chaque été de nombreux épisodes de prolifération de cyanobactéries, qui sont alors d'un autre type que celles qui se trouvent dans le Gour de Tazenat. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société pollution nature