Des habitants de la Roche-Blanche dans le Puy-de-Dôme se mobilisent contre une antenne-relais

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Auvergne avec Sandrine Montero

Des riverains se mobilisent contre l'implantation d'une antenne-relais de téléphonie mobile à la Roche-Blanche dans le Puy-de-Dôme. Ils redoutent des effets néfastes pour la santé. 

Le projet, qui date de 10 ans, vient de ressurgir avec le lancement des premiers travaux nécessaires à son installation, sur un vieil édifice appartenant à un propriétaire privé. Sur une ancienne tour de guet qui surplombe la commune, les travaux ont effectivement déjà commencé. L'opérateur Orange veut y installer une antenne-relais de téléphonie mobile. A 400 mètres seulement de l'école, relèvent certains habitants. Voilà qui fait tousser parmi les parents d'élèves.



Une pétition de 500 signataires



Une pétition mise en ligne par un collectif de riverains a déjà recueilli 500 signatures. Le texte s'inquiète de possibles effets cancérigènes liées aux ondes électromagnétiques et demande que l'antenne soit positionnée à au moins 800 mètres des habitations.



En 2011, la municipalité avait tenté de s'y opposer, en refusant le raccordement de la tour au réseau électrique et téléphonique. Mais l'année suivante, le tribunal administratif a annulé l'arrêté.



Un avis que ne partage pas tous les habitants. Les opposants à l'antenne-relais envisagent notamment d'appeler à un rassemblement le week-end du 10 mars.

Des riverains mobilisés contre l'implantation d'une antenne-relais de téléphonie mobile à la Roche-Blanche. Ils redoutent des effets néfastes pour la santé. Le projet, qui date de 10 ans, vient de ressurgir avec le lancement des premiers travaux nécessaires à son installation, sur un vieil édifice appartenant à un propriétaire privé. Intervenants: Bertrand Perot Habitant de La Roche-Blanche, opposé à l'antenne-relais et Gérard Vialat, Maire de La Roche-Blanche.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité