• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme : inquiétude après la disparition d'un panda roux dans un parc animalier

La femelle panda roux Mushu, de face, rencontrait le mâle Ibet en janvier 2019 au Parc Animalier d'Ardes-Sur-Couze dans le Puy-de-Dôme. Depuis dimanche 3 mars, plus de nouvelles de la jeune femelle. / © Marie Demoulin
La femelle panda roux Mushu, de face, rencontrait le mâle Ibet en janvier 2019 au Parc Animalier d'Ardes-Sur-Couze dans le Puy-de-Dôme. Depuis dimanche 3 mars, plus de nouvelles de la jeune femelle. / © Marie Demoulin

Depuis dimanche 3 mars, le parc animalier d’Auvergne, à Ardes-sur-Couze, recherche l’un de ses deux pandas roux, une jeune femelle âgée d’à peine deux ans. Fugue ou vol, aucune piste n’est écartée.
 

Par Richard Beaune

Le soir du dimanche 3 mars, alors qu’ils leur apportaient un diner, les soigneurs ont constaté la disparition de l’un des deux pandas roux, stars du parc animalier d’Auvergne, à Ardes-Sur-Couze. Mushu, femelle âgée d’un an et demi, était introuvable. Les soigneurs ont fouillé l’enclos de fond en comble. Ils ont aussi passé la journée d’hier à chercher l’animal dans tout le parc. Sans résultat.

 Aucune piste n'est écartée

Plusieurs pistes s’ouvrent aux responsables du site : même si les soigneurs n’ont trouvé aucune trace de fuite, la fugue est tout à fait plausible. Arrivée il y a à peine deux mois, la petite Mushu a peut-être trouvé la faille de l’enclos que son congénère a cessé de chercher depuis longtemps. Si Mushu est encore cachée dans le Parc, sa survie n’est pas en danger selon Marie Demoulin, responsable de la communication du Parc Animalier d’Ardes-sur-Couze. « Le site est riche en bambou, plante dont le panda roux se nourrit principalement. Si la jeune femelle a réussi à fuir à l’extérieur du Parc, ce sera plus compliquée pour elle » nous confie Marie Demoulin.

La piste du vol n’est pas exclue car le vol d’espèces rares est de plus en plus fréquent. En 2015, deux familles de petits singes disparaissent du zoo de Beauval. L’an dernier, c’est dans un parc vendéen qu’est volé un jeune tamarin. Les responsables du site du Cézallier ont d’ores et déjà porté plainte et une enquête est en cours.

Une battue organisée pour écarter la piste de la fugue

Les responsables du parc animalier ont décidé d'organiser une battue sur tout le site dès 9h du matin le mercredi 6 mars, ultime tentative de retrouver la petite Mushu qui peut très bien se cacher dans l'un des nombreux arbres du parc. Ils espèrent la retrouver et dans le cas contraire, écarter la piste de la fugue. 


Une espèce protégée

Mushu est donc arrivée à Ardes-sur-Couze en janvier 2019 et a rejoint le mâle Ibet dans l’espoir de faire naître d’adorables petites boules de poils. Le panda roux, menacé d’extinction, est une espèce protégée, actuellement classée «En Danger» selon l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). Il reste moins de 10 000 individus dans la nature. La principale menace pesant sur l’animal est la réduction drastique de son habitat. Le parc animalier d’Auvergne s’est donc engagé à conserver l’espèce.

Lors de la rencontre entre Ibet et Mushu , les soigneurs avaient mis en ligne une vidéo de leur premier contact.

 

Sur le même sujet

Une danseuse de cabaret retrouvée morte à Taluyers, dans le Rhône, rappel des faits

Les + Lus