La Roche-Blanche (Puy-de-Dôme) : un nouveau pan de falaise menace de s'effondrer, des travaux de sécurisation programmés

En 2020, dans le Puy-de-Dôme, un pan de falaise qui surplombe le village s'était effondré à La Roche-Blanche. Aujourd'hui, les travaux sont entrés dans la seconde phase, plus tôt que prévu. En effet, un bloc de 2000 m3 menace de s'effondrer à son tour.

À La Roche-Blanche, dans le Puy-de-Dôme, un pan de falaise s'est effondré en février 2020. L'an passé, 1500 m3 s'étaient décrochés de la paroi de calcaire qui surplombe le village. La zone était en travaux depuis un mois et demi environ en raison du risque d'effondrement, et le chantier de sécurisation venait à peine de se terminer dans le secteur. Cela a permis d'éviter que des dégâts matériels ne soient provoqués par cet effondrement. Cette année, en 2021, ce sont 2000 m3 qui ne demandent qu'à tomber sur les maisons à ses pieds. Jean-Pierre Roussel, maire de La Roche-Blanche, explique : « Là-haut vous avez deux grottes séparées par un pilier. C’est tout cet ensemble, cette espèce d’arche qui se matérialise sur la falaise qui risque de s’effondrer. La falaise est en train de bouger. Elle nous donne des signes inquiétants. On est dans une course contre la montre. Il faut qu'on ait fini les travaux le plus rapidement possible de façon à ce que nos filets supplémentaires soient installés et en ordre de marche. Les grottes affaiblissent la falaise ».

80 capteurs

Quelque 80 capteurs installés sur la falaise indiquent en temps et en heure les mouvements au millimètre près. Dans la rue d'accès à la zone à risque, on trouve des maisons désertées : 6 familles, 11 personnes, ont dû être relogées. Pas moins de 5 autres filets anti-sous-marins seront installés dans 3 semaines. Le temps pour les équipes géotechniques de créer des paliers afin de casser la pente. Ces travaux, selon les prévisions, devaient avoir lieu à l'horizon 2023, mais les conditions climatiques ont accéléré le calendrier. Jean-Pierre Roussel précise : « On a eu des périodes de froid, de pluie et de soleil. La falaise est située plein sud, donc dès qu’il y a un peu de soleil, les chocs thermiques sont forts ».

Je ne pensais pas que cette falaise allait tomber un jour 

Un couple avec deux enfants en bas âge propriétaire d'une maison vit là son deuxième relogement. Estelle Le Costoec, habitante de La Roche-Blanche, affirme : « Quand on a acheté, on l’a fait par rapport à la falaise car il y avait une belle vue depuis la terrasse. Je ne pensais pas que cette falaise allait tomber un jour ». Les travaux devraient durer au minimum 3 mois. En partie subventionnée, l'opération s'élève à plus de 1,2 million d'euros.
 

En janvier 2020, dans le Puy-de-Dôme, La Roche-Blanche entrait dans sa première phase de travaux de sécurisation de la falaise qui domine le village et les maisons. Des grillages étaient installés pour contenir les blocs de calcaire. Aujourd'hui, les travaux sont entrés dans la seconde phase, plus tôt que prévu. Un pan de 2000 m3 menace de s'effondrer à son tour. Intervenants : . Jean-Pierre Roussel, maire de La Roche-Blanche Estelle Le Costoec, habitante de La Roche-Blanche Equipe : J. Doumeng / R. Ho A Chuk / S.Bonnetot

 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité