Maire roué de coups dans le Puy-de-Dôme : un individu interpellé

Lundi 18 novembre matin, Christian Arveuf, le maire de la commune de Lussat, dans le Puy-de-Dôme, a été agressé par un automobiliste. / © C. Lamorelle / France 3 Auvergne
Lundi 18 novembre matin, Christian Arveuf, le maire de la commune de Lussat, dans le Puy-de-Dôme, a été agressé par un automobiliste. / © C. Lamorelle / France 3 Auvergne

Un homme de 33 ans soupçonné d'avoir agressé le maire de la commune de Lussat (Puy-de-Dôme) a été interpellé à son domicile dans la commune de Loubeyrat, ce mardi 19 novembre au matin.

Par Antoine Belhassen

Les gendarmes de la brigade de Pont-du-Château (Puy-de-Dôme) ont interpellé, ce mardi 19 novembre, un homme âgé de 33 ans. Celui-ci est soupçonné d'avoir brutalisé le maire de Lussat (Puy-de-Dôme), Christian Arveuf, ce lundi 18 novembre.

L'interpellation a eu lieu tôt dans la matinée au domicile de l'agresseur présumé, à Loubeyrat (Puy-de-Dôme). Il aurait été identifié grâce au relevé de la plaque d'immatriculation effectué par le maire de la commune et de témoins de la scène, selon les informations du journal La Montagne.

Les auditions sont en cours et permettront d'établir le déroulé des faits. Une plainte a été déposée par le maire de la commune, informe le parquet.

De nombreux soutiens


Le maire de Lussat, Christian Arveuf, a fait savoir, lundi 18 novembre, qu'il avait été agressé par un automobiliste alors qu'il roulait aux alentours de sa commune. Le chauffeur interpellé aurait roulé à une vitesse excessive et n'aurait pas cédé une priorité au maire de la commune :

"J’étais derrière elle (la voiture, ndlr), je lui ai fait des appels de phares afin de lui rappeler qu’elle roulait trop vite. L’automobiliste et moi sommes descendus de nos voitures. Je n’ai pas eu le temps de lui dire que j’étais le maire de la commune qu’il m’a donné des coups de poing à la tête. Je me suis retrouvé au sol, il m’a donné des coups de pied dans les côtes", raconte ensuite le maire de Lussat, Christian Arveuf.

Suite à cette agression, Christian Arveuf a reçu de nombreux soutiens de ses confrères, en marge du congrès de l'Association des maires de France, qui a démarré ce mardi 19 novembre. Ici, le message de Cyril Cineux, adjoint à la mairie de Clermont-Ferrand :
 

Sur le même sujet

Les + Lus