Pollution dans le Puy-de-Dôme : la vitesse abaissée sur les routes et autoroutes

Jeudi 23 janvier, la préfète du Puy-de-Dôme a pris un arrêté en raison de l’épisode de pollution hivernale aux particules fines en cours dans le département. Parmi les mesures d’urgence prises, la vitesse est abaissée de 20 km/h sur les routes limitées à 130, 110 ou 90 km/h dès vendredi.
Dans le Puy-de-Dôme, à compter du vendredi 24 janvier 5h00, la vitesse est limitée à 90 km/h sur les routes à 110 km/h, en raison d'un épisode de pollution.
Dans le Puy-de-Dôme, à compter du vendredi 24 janvier 5h00, la vitesse est limitée à 90 km/h sur les routes à 110 km/h, en raison d'un épisode de pollution. © Michel THOMAS / MAXPPP
Jeudi 23 janvier, un épisode de pollution hivernale aux particules fines est en cours dans le département du Puy-de-Dôme. Le seuil d’alerte de niveau 1 a même été franchi. Par conséquent, la préfète du Puy-de-Dôme, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc a pris un arrêté fixant des mesures d’urgence. L’arrêté prend effet jeudi 23 janvier à 17 heures, sauf les mesures relatives au transport qui commencent vendredi 24 janvier dès 5h00.

Mesures relatives au secteur du transport

Mesures relatives au secteur industriel

Mesures relatives aux chantiers BTP et carrières

Mesures relatives au secteur résidentiel

Mesures relatives au secteur agricole

Mesures relatives aux spectacles pyrotechniques

Recommandations

Les personnes vulnérables et sensibles sont invitées à observer les recommandations sanitaires ci-après :
. éviter les activités physiques intenses ;
. reporter les activités qui demandent le plus d’effort ;
. s’éloigner des grands axes routiers aux périodes de pointe ;
. demander conseil en cas de gêne respiratoire ou cardiaque.

Et en règle générale :

. privilégier les sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
. limiter les activités physiques intenses.

Plus d’informations ici.
                                                                                                                                         
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement routes transports autoroute économie