Pollution dans le Puy-de-Dôme : la vitesse abaissée sur les routes et autoroutes

Dans le Puy-de-Dôme, à compter du vendredi 24 janvier 5h00, la vitesse est limitée à 90 km/h sur les routes à 110 km/h, en raison d'un épisode de pollution. / © Michel THOMAS / MAXPPP
Dans le Puy-de-Dôme, à compter du vendredi 24 janvier 5h00, la vitesse est limitée à 90 km/h sur les routes à 110 km/h, en raison d'un épisode de pollution. / © Michel THOMAS / MAXPPP

Jeudi 23 janvier, la préfète du Puy-de-Dôme a pris un arrêté en raison de l’épisode de pollution hivernale aux particules fines en cours dans le département. Parmi les mesures d’urgence prises, la vitesse est abaissée de 20 km/h sur les routes limitées à 130, 110 ou 90 km/h dès vendredi.

Par Catherine Lopes

Jeudi 23 janvier, un épisode de pollution hivernale aux particules fines est en cours dans le département du Puy-de-Dôme. Le seuil d’alerte de niveau 1 a même été franchi. Par conséquent, la préfète du Puy-de-Dôme, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc a pris un arrêté fixant des mesures d’urgence. L’arrêté prend effet jeudi 23 janvier à 17 heures, sauf les mesures relatives au transport qui commencent vendredi 24 janvier dès 5h00.

Mesures relatives au secteur du transport

  • les contrôles de pollution des véhicules sont renforcés ;
  • un abaissement temporaire de la vitesse de 20 km/h est instauré sur tous les axes routiers du département où la vitesse limite autorisée est supérieure ou égale à 90 km/h, pour tous véhicules à moteur (sur les routes à 130 km/h, la vitesse est abaissée à 110kmh/h ; sur les routes à 110 km/h, la vitesse est abaissée à 90 km/h ; sur les routes à 90 km/h, la vitesse est abaissée à 70kmh/) ;
  • les axes dont la vitesse autorisée est égale à 80 km/h seront limités à 70 km/h ;
  • les limitations de vitesse inférieures restent inchangées.

Mesures relatives au secteur industriel

  • réduction des émissions des établissements industriels.

Mesures relatives aux chantiers BTP et carrières

  • toute entreprise dont l’activité sur les chantiers est génératrice de poussières doit la réduire ;
  • l’usage des engins de manutentions thermiques devra être limité au profit d’engins électriques ;
  • l’usage des groupes électrogènes n’est autorisé que pour satisfaire l’alimentation électrique d’intérêts essentiels, notamment de sécurité ;
  • les opérations émettrices de particules ou d’oxydes d’azote doivent être reportées à la fin de l’épisode en l’absence de dispositif de traitement adéquat.

Mesures relatives au secteur résidentiel

  •  l’utilisation du bois et de ses dérivés comme chauffage individuel d’appoint est interdite ;
  • les travaux d’entretien ou de nettoyage avec des outils non électriques ou avec des produits à base de solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis) doivent être reportés à la fin de l’épisode de pollution. La mesure s’applique dans les espaces verts et jardins publics, mais également dans les lieux privés ;
  • la température des bâtiments doit être maîtrisée et réduite.

Mesures relatives au secteur agricole

  • les écobuages et le brûlage des matières agricoles sont interdits et les dérogations pour ces pratiques sont suspendues.

Mesures relatives aux spectacles pyrotechniques

  • les feux d’artifices sont interdits durant l’épisode de pollution.

Recommandations

Les personnes vulnérables et sensibles sont invitées à observer les recommandations sanitaires ci-après :
. éviter les activités physiques intenses ;
. reporter les activités qui demandent le plus d’effort ;
. s’éloigner des grands axes routiers aux périodes de pointe ;
. demander conseil en cas de gêne respiratoire ou cardiaque.

Et en règle générale :

. privilégier les sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
. limiter les activités physiques intenses.

Plus d’informations ici.
                                                                                                                                         
 

Sur le même sujet

Les + Lus