Présidentielle : André Chassaigne, favorable à une candidature du PC, n’exclut pas la sienne

Le rassemblement de la gauche est décidément un long combat. André Chassaigne estime qu'actuellement "il n'est pas possible de soutenir Jean-Luc Mélenchon" à la présidentielle. Le chef de file du Front de gauche à l'Assemblée est favorable à une candidature du PC…qui pourrait être la sienne.

Le rassemblement de la gauche est décidément un long combat. Le député communiste du Puy-de-Dôme André Chassaigne estime qu'actuellement "il n'est pas possible de soutenir Jean-Luc Mélenchon" à la présidentielle. Le chef de file du Front de Gauche à l'Assemblée Nationale est favorable à une candidature du PC…qui pourrait être la sienne.

Dans un entretien accordé au site Regards.fr, André Chassaigne n'épargne pas Jean-Luc Mélenchon. "Il subsiste un désaccord stratégique qui a son importance. Je ne crois pas aux deux gauches irréconciliables. Nous, on se bat pour rassembler la gauche, parler aux militants et aux élus socialistes en souffrance, aux écologistes." Le député communiste s’en prend également à "la dérive égocentrique" du responsable du Parti de Gauche. "Dans les conditions actuelles, il n'est pas possible de soutenir Jean-Luc Mélenchon. Exiger la soumission comme il le fait est contre-productif. Ça ne marchera pas".

DIVERGENCES DE FOND

Au-delà des querelles de stratégie politique, le député PC du Puy-de-Dôme attaque Jean-Luc Mélenchon sur des questions de fond, notamment sur l’agriculture : "Je crois qu’on ne peut pas apporter des solutions durables en disant simplement qu’il faut changer les pratiques alimentaires. Tout ça pour accrocher un électorat. Ce sont des raccourcis fâcheux qui nourrissent les divergences de fond." Une allusion à peine voilée à la médiatisation de Jean-Luc Mélenchon qui a fait campagne sur le quinoa dans le magazine people Gala.

ANDRE CHASSAIGNE CANDIDAT ?

Le 5 novembre, le Parti communiste doit choisir sa stratégie pour la présidentielle parmi trois hypothèses: ne pas faire de choix de candidat et continuer à travailler à une "candidature de rassemblement", soutenir une candidature communiste, ou celle de Jean-Luc Mélenchon.

Pour contribuer au "rassemblement" André Chassaigne privilégie "une candidature présentée par le PCF" qui pourrait "bousculer cette campagne présidentielle". Dans ce scénario, le député du Puy-de-Dôme pourrait "envisager d'être candidat."


EN 2011, UN PREMIER DUEL MELENCHON CHASSAIGNE

L'élu du Puy-de-Dôme avait déjà tenté d'être candidat à la présidentielle en 2012. Dans une sorte de "primaire" qui ne disait pas son nom, les militants communistes avaient tranché lors d'un vote en 2011 entre André Chassaigne et Jean-Luc Mélenchon... en faveur de ce dernier.
Mais les temps ont changé. Le Front de Gauche a éclaté, Mélenchon est déjà parti seul en campagne pour 2017 et le PC cherche à continuer d'exister. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité