Puy-de-Dôme : 126 postes à pourvoir sur le salon en ligne de l'apprentissage et de l'alternance

Dans le Puy-de-Dôme, débute ce lundi 21 septembre le salon en ligne de l’apprentissage et de l’alternance. Au total 126 postes sont à pourvoir dans différents secteurs d’activité. Les candidats ont jusqu’au 25 septembre pour postuler.

Dans le Puy-de-Dôme, un salon en ligne propose 126 offres d'emploi pour les jeunes en recherche de contrat d'apprentissage ou d'alternance, du 21 au 25 septembre. (Photo d’illustration)
Dans le Puy-de-Dôme, un salon en ligne propose 126 offres d'emploi pour les jeunes en recherche de contrat d'apprentissage ou d'alternance, du 21 au 25 septembre. (Photo d’illustration) © Bruno LEVESQUE/MAXPPP
Un salon en ligne de l’apprentissage et de l’alternance débute ce lundi 21 septembre. Au total, 126 offres d’emploi dans le Puy-de-Dôme ont été regroupées sur ce salon par Pôle Emploi, en partenariat avec la préfecture. Les jeunes à la recherche d’un contrat peuvent postuler en ligne jusqu’au 25 septembre. « Des présélections sont réalisées puis des rendez-vous sont organisés par téléphone ou visioconférence entre candidats et recruteurs. Nous avons choisi cette méthode car la crise sanitaire ne nous permettait pas de mettre en place un salon physique », explique Nathalie Halot, directrice territoriale Pôle Emploi à Clermont-Ferrand. Au total, 62 recruteurs basés dans tout le Puy-de-Dôme ont transmis leurs offres, et 233 candidats se sont déjà inscrits pour le salon.

L'alternance, une facilité d'accès à l'emploi 

Pour postuler à l’une des 126 offres, il suffit de remplir une fiche de candidature et de télécharger un CV. Cette année, pour éviter un trop fort impact de la crise du coronavirus COVID 19 sur les recrutements d’alternants et d’apprentis, l’Etat a mis en place, dans le « plan jeune », une aide à l’embauche pour les entreprises. Elle peut aller jusqu’à 8 000 euros par an pour le recrutement d’un étudiant de 18 à 29 ans et 5 000 euros par an pour un jeune de moins de 18 ans. « C’est quasiment le coût du salaire du jeune pour sa 1ère année, c’est très avantageux pour les entreprises. C’est une bonne chose, car beaucoup de jeunes sont en demande et cela facilite l’accès à l’emploi », se félicite Nathalie Halot. En effet, environ 7 alternants sur 10 trouvent un emploi juste après leur contrat. Pour découvrir toutes les offres proposées par le salon, rendez-vous ici

Des recrutements dans tous les domaines et à tous les niveaux

CAP, BEP, baccalauréat professionnel, mais aussi BTS, licence professionnelle voire même diplôme d’ingénieur, les entreprises recrutent des alternants à tous les niveaux d’études. Les offres d’emploi présentes sur le salon sont majoritairement celles des secteurs « traditionnels » de l’apprentissage comme la cuisine, la vente, les métiers du bâtiment ou encore la métallurgie. Cependant, selon Nathalie Halot, de plus en plus de corps de métiers recherchent désormais des alternants : « Nous avons des offres dans le secteur de la banque, de l’assurance ou des postes de développeurs web. L’offre d’alternance se diversifie car beaucoup d’entreprises aiment embaucher des gens qui sont passés par l’alternance. » Ce salon devrait permettre à des entreprises éloignées de Clermont-Ferrand de se faire connaître des étudiants et à certains candidats de décrocher le précieux sésame.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie éducation société