Puy-de-Dôme : première en France, le parc du Livradois-Forez édite une cartographie de la végétation

Pour la première fois en France, le Conservatoire botanique national du Massif central et le parc naturel régional Livradois-Forez (Puy-de-Dôme) viennent d’éditer une cartographie de la végétation. Un outil qui va participer à une meilleure préservation du patrimoine naturel.
 

Pour la première fois en France, le Conservatoire botanique national du Massif central et le parc naturel régional Livradois-Forez (Puy-de-Dôme) viennent d’éditer une cartographie de la végétation. Un outil qui va participer à une meilleure préservation du patrimoine naturel.
Pour la première fois en France, le Conservatoire botanique national du Massif central et le parc naturel régional Livradois-Forez (Puy-de-Dôme) viennent d’éditer une cartographie de la végétation. Un outil qui va participer à une meilleure préservation du patrimoine naturel. © Stéphane PERERA
C’est le fruit de cinq années d’inventaire sur le terrain. Le Conservatoire botanique national du Massif central et le parc naturel régional Livradois-Forez (Puy-de-Dôme) éditent les premières cartes de végétation sur un territoire grand de près de 300 000 ha.
Au total, ce sont 20 millions d’informations issues du croisement de données qui ont ainsi été utilisées pour ce programme qui s’inscrit dans un projet porté au niveau national métropolitain par le Ministère de la transition écologique.

Ce programme, baptisé CarHAB, a pour objectif d’améliorer « la connaissance de la végétation, des habitats naturels et semi-naturels et leur répartition ». Les projets d’aménagements à venir pourront ainsi s’appuyer sur ces données, afin de contribuer à la préservation du patrimoine naturel.
Ainsi, deux cartes ont pu être réalisées. La première représente la physionomie des végétations et la seconde la végétation potentielle.
Une lecture fine au 1/25 000e est désormais possible pour un travail au plus près de la réalité du terrain.
 

De la Phytosociologie paysagère



Ce programme va donc permettre une meilleure prise en compte de la végétation dans les projets d’aménagement. L’idée est de s’inspirer de la phytosociologie paysagère.
« La phytosociologie paysagère consiste à décrire les ensembles de végétations qui composent chaque paysage d'un territoire ou secteur homogène, en s'intéressant aux conditions écologiques qui les façonnent (sol, climat, relief...), à leur trajectoire dynamique (succession des stades d'évolution de la végétation sur un même lieu : prairie > friche > forêt...), ainsi qu'à leur organisation géographique », indique le parc naturel régional du Livradois-Forez.

Pour télécharger les cartes c'est ICI
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société nature sorties et loisirs insolite
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter