Puy-de-Dôme : vers un redressement judiciaire de la station de ski du Mont-Dore

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lopes
La station de ski du Mont-Dore dans le Puy-de-Dôme est en proie à des difficultés financières.
La station de ski du Mont-Dore dans le Puy-de-Dôme est en proie à des difficultés financières. © Aurélie Albert / FTV

Lundi 24 février, le conseil d’administration de la SAEM du Mont-Dore, dans le Puy-de-Dôme, a décidé de mettre en place une procédure de redressement judiciaire. L’objectif est de notamment sauvegarder les emplois.
 

Tout s’est joué lundi 24 février. Ce jour-là, le conseil d’administration de la SAEM Remontées Mécaniques du Mont-Dore, dans le Puy-de-Dôme, a pris la décision de mettre en place une procédure de redressement judiciaire. Cette décision a été validée mercredi 26 février au cours d’une réunion du conseil municipal à huis clos. En effet, le déficit avoisine les 2 millions d'euros. 

Un chiffre d'affaires en berne

Patrick Déat, le président de la SAEM Remontées Mécaniques du Mont-Dore explique : « Actuellement le chiffre d’affaires est de 625 000 euros alors qu’habituellement, à la même époque, il est de 3 millions d’euros. En fin de saison, le chiffre d’affaires global atteint normalement les 5 millions d’euros », confirmant ainsi une information du journal La Montagne. Cette décision a été prise afin de pérenniser l’activité de la SAEM Remontés Mécaniques du Mont-Dore, pour lisser les comptes et afin de sauvegarder les emplois.

Le manque de neige en question

La SAEM emploie 21 salariés permanents et a embauché en début de saison 65 saisonniers. Sur ces 65 saisonniers, une vingtaine a une activité à temps plein et le reste une activité à temps partiel. Selon Patrick Déat, la situation n’était plus tenable en raison du manque de neige et c’est ce qui a conduit à décider de mettre en place une procédure de redressement judiciaire.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.