Clermont-Ferrand : des avocats se relaient jusqu’à Paris pour déposer leurs cahiers de doléances

Mercredi 4 mars, afin de protester contre la réforme des retraites, des avocats ont couru entre Riom, près de Clermont-Ferrand, et Cusset, dans l'Allier. / © Maxime Van Oudendycke / FTV
Mercredi 4 mars, afin de protester contre la réforme des retraites, des avocats ont couru entre Riom, près de Clermont-Ferrand, et Cusset, dans l'Allier. / © Maxime Van Oudendycke / FTV

Mercredi 4 mars, des avocats ont couru entre Riom, près de Clermont-Ferrand, et Cusset, près de Vichy dans l’Allier. Ils se relaient entre Montpellier et Paris pour déposer leurs cahiers de doléances à la ministre de la Justice.
 

Par C. L avec Maxime Van Oudendycke

Mercredi 4 mars, à Riom près de Clermont-Ferrand, une trentaine d’avocats ont abandonné leur tenue professionnelle contre des collants et des baskets. Ils s’apprêtent à parcourir 50 km en relais de la Cour d’appel de Riom jusqu’au tribunal de Cusset, près de Vichy dans l’Allier. Leur témoin est un cahier de doléances. Khalida Badji, avocate, indique : « Cette manière-là a été décidée par les confrères du barreau de Montpellier. C’est une manière de se faire entendre et pour également être vu sur ce principe-là. Parce que les faire remonter soit en voiture, soit en train, soit par un autre moyen de transport, on n’en voyait pas l’intérêt ».

Un conflit débuté il y a plus de 8 semaines

Voilà plus de 8 semaines que les avocats sont en grève contre la réforme des retraites. Ce mercredi, symboliquement, en petites foulées, ils veulent montrer que le mouvement ne s’essouffle pas. Le cahier de doléances est transmis à chaque étape. Déborah Guillaneuf, avocate, explique : « Cela représente les difficultés qui peuvent se poser au sein des juridictions. Cela peut être assez varié mais il y a le manque de personnel, le manque de moyens matériels, la surcharge des audiences. L’idée est vraiment de faire remonter les difficultés que l’on peut avoir au sein des juridictions, en étant magistrat, en étant greffier. Ce sont des difficultés auxquelles les avocats sont aussi confrontés ». Ce mercredi les cahiers s’arrêteront à Cusset. Ils continueront ensuite leur chemin dans les prochains jours pour Paris, où ils seront remis à la Garde des Sceaux. Ils y sont attendus le 11 mars.
 

Sur le même sujet

Les + Lus