Tempête Domingos. Solidaire, une délégation d'agents des routes du Puy-de-Dôme part dans le Finistère

A l'initiative du Président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme, Lionel Chauvin, 18 agents des routes volontaires ont pris la route, ce matin, pour se rendre dans le Finistère, gravement frappé par la tempête Ciaran.

A 8h30, au Parc technique départemental de Clermont-Ferrand, c'était l'effervescence autour des 18 agents qui préparaient leurs camions au départ, avec, à bord, des tronçonneuses, du petit matériel, de l'huile et divers outils. Avant de monter dans leur véhicule et prendre la route jusqu'en Bretagne, ils se sont prêtés au jeu de la photo souvenir.

Avant-hier, le Président du Finistère, Maël de Calan a demandé à ses homologues des équipes pour aider les professionnels des routes du département, déjà bien occupés. La tempête Ciaran causant beaucoup de dégâts dans la région est "un drame pour l'ensemble des départements de la côte" confie Lionel Chauvin, Président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme. Mais il reste tout de même très enthousiaste : "Quel plaisir ce matin de voir une quinzaine d'agents du département qui ont répondu présents malgré les congés, le jour férié. Ils prennent leur week-end pour aller travailler, c'est un bel élan de solidarité".

"Dès demain, ils seront tronçonneuses en main"

"On va s'occuper du réseau routier, refaire le maillage et rouvrir les routes pour que les gens puissent reprendre leur vie à peu près correctement" raconte Eric Chanudet, un des agents. "C'est une fierté, notre métier d'agent des routes n’est pas très bien reconnu, on parle de nous en dernier comme les figurants d'un film. On parle toujours des pompiers mais on parle jamais des services routiers qui travaillent parfois 24h/24" dit-il avec un soupçon d'amertume.

durée de la vidéo : 00h01mn51s
18 agents du département du Puy-de-Dôme sont partis dans le Finistère, le 4 novembre 2023, dans le cadre de la solidarité nationale suite aux dégâts causés par la tempête Ciaran. ©S.Trentesaux / B.Livertoux

Les agents sont attendus pour la fin d'après-midi dans le Finistère, après 8h30 de route environ. Ils seront pris en charge par le responsable technique du département puis mis à disposition pour aider les spécialistes routiers déjà sur place. "Dès demain matin, ils seront tronçonneuses en main" lance Lionel Chauvin. Si besoin, deux équipes se sont portées volontaires pour les rejoindre dès lundi.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité