• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Puy-de-Dôme : plus de 40 000 euros de couteaux volés à Thiers

Ces couteaux ont été dérobés, dans le nuit du 17 au 18 mai, à Thiers dans le Puy-de-Dôme. / © Fabien Cazorla
Ces couteaux ont été dérobés, dans le nuit du 17 au 18 mai, à Thiers dans le Puy-de-Dôme. / © Fabien Cazorla

Deux couteliers, venus de Corse et des Bouches-du-Rhône, se sont fait dérober leurs couteaux à Thiers dans le Puy-de-Dôme. Le vol est survenu dans la nuit du 17 au 18 mai, soit la veille du salon Coutellia. Les voleurs ont emporté  80 couteaux soit un butin de plus de 40 000 euros.    

Par D.Cros

Deux couteliers venus présenter leurs pièces, au salon de Coutellia à Thiers, se sont fait dérober leurs marchandises dans la nuit du 17 au 18 mai. "Nos stands étaient vides au salon, nous n’avions plus rien à exposer" explique Daniels Cerbera, coutelier dans les Bouches-du Rhône.

La veille du salon, il avait laissé sa collection de couteaux dans son camion avec ceux de son confrère, Fabien Cazorla, coutelier en Corse.

Daniels Cerbera explique : "Je viens au salon depuis de nombreuses années. Nous avons laissé nos affaires dans ma camionnette. Nous étions garés devant la porte de l’hôtel. Il y avait un gardien. La gendarmerie est à moins de 250 mètres. Pour moi cela ne risquait rien du tout".

Pourtant entre minuit et 6 heures du matin, la porte arrière du camion a été fracturée et l’intégralité des couteaux a été volée.

80 couteaux volés 

"J’avais apporté 20 couteaux d’une valeur totale de 20 000 euros. Ce sont des pièces d’art. Les manches sont en ivoire de phacochère, de mammouth, en corail ou encore en bois précieux" explique Fabien Cazorla.

"Ma plus belle pièce est un couteau en acier feuilleté. Le manche est en bois de morta (chêne fossilisé) et en corail" précise-t-il. Puis il ajoute : "Sa valeur est estimée à 2 500 euros".

Quant à son confrère, Daniels Cerbera, il s’est fait dérobé "60 couteaux d’une valeur de 20 000 euros". Il s’agit de couteaux pliants et fixes avec des manches en bois de France, en bois exotique, en olivier ou encore en mammouth.   

Alerte vols lancée par Coutellia

Un appel a été lancé sur la page Facebook de Coutellia pour tenter de retrouver ses couteaux.
Ces couteaux artisanaux sont facilement identifiables. Ceux de Fabien Cazorla (Roba di l’Ampugnani) sont signés de son nom et ceux de Daniels Cerbera (L’art du Fer) sont gravés avec des noms de villages des Bouches-du-Rhône. "Nous surveillons de près les sites de revente, comme Ebay, le Bon Coin…" explique Fabien Cazorla.

Les deux couteliers déclarent avoir porté plainte à la gendarmerie de Thiers.

Sur le même sujet

DIRECT. Suivez le Jumping international de Bourg-en-Bresse

Les + Lus