Quelques salariés de STMicroelectronics et STEricsson manifestent à Grenoble

La CGT de STMicroelectronics et STEricsson de Grenoble a organisé un rassemblement ce mardi 29 janvier devant la préfecture de l'Isère. Ces salariés s'estiment mis à l'écart de leur avenir.

Devant la préfecture de l'Isère
Devant la préfecture de l'Isère © France 3 Alpes
A l'heure où la fragilité de STEricsson est plus que jamais à l'ordre du jour avec le retrait annoncé de STMicroelectronics et la mise en vente par Ericsson, une poignée de salariés s'est manifestée devant la préfecture en début d'après-midi pour adresser des revendications au gouvernement et aux pouvoirs publics, "l'Etat étant un actionnaire clef de STMicro", comme le rappelle la CGT.

Trois points figurent sur la liste des revendications:
-demander des garanties sur l'emploi des salariés de STEricsson, menacés par les annonces de retrait de la société des deux actionnaires, Ericsson et STMicroelectronics
-refuser l'abandon de la téléphonie mobile, marché en pleine expansion, permettant de créer des emplois et assurant l'avenir du site industriel de Crolles.
-relancer la microélectronique en France


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social