Régionales 2015 : une seule commune auvergnate n'aura donné aucune voix au FN

Au 1er tour des élections régionales, le 6 décembre, 5 communes auvergnates avaient résisté à la vague bleu marine en n'accordant aucune voix au Front National. Une semaine plus tard, le second tour passé, il n'en reste plus qu'une qui aura résisté jusqu'au bout à la tentation FN.

Par Claude Fallas

Landeyrat, Lacapelle-Barrès et Rouziers (Cantal), Croisances et Vazeilles-près-Saugues (Haute-Loire). Vous ne connaissiez peut-être pas les noms de ces petites communes auvergnates la veille du premier tour des régionales, mais elles sont sorties de l'ombre au soir du 6 décembre en n'ayant accordé aucune voix aux listes du front National. Ce soir-là, en France, 110 communes avaient fait de même, n'accordant aucune voix au FN,

Au soir du second tour, les résultats ne sont pas les mêmes, et une seule commune aura résisté jusqu'au bout à la tentation Front National. Il s'agit d'une commune de Haute-Loire du nom de Croisances. Sur ses 45 inscrits, 10 se sont abstenus, la liste de Laurent Wauquiez a recueilli 22 voix et celle de Jean-Jack Queyranne 13. Tout compte fait, au second tour comme au premier, il ne reste aucun suffrage pour la liste menée par Christophe Boudot.

Pour le maire du village de 37 habitants, Bernard Boudon (Sans Etiquette), le fait d'être le dernier petit village gaulois (d'Auvergne) qui résiste est une très bonne nouvelle. "Je n'ai jamais favorisé les extrêmes, ni dans un sens ni dans l'autre.Alors pour moi, si tous les habitants de ma commune pensent la même chose, c'est un plaisir ! Je suis pour la laïcité, pour la République et pour la liberté."



Sur le même sujet

Les + Lus