• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Des remontées mécaniques à moindre impact sur l'environnement fabriquées en Isère

Fournisseurs locaux, structures démontables, éléments recyclés, GMM limite l'empreinte écologique de ses remonte-pentes pour préserver la montagne.

Par Céline Serrano

Sur le front de neige d'Auris-en-Oisans, trois nouveaux téléskis remplaceront cette saison un télésiège vieux de 30 ans. Et 30 ans, c'est aussi l'âge de la gare motrice qui a été recyclée pour ces équipements tout neufs. "Elle provient d'un téléski qui était à La Toussuire depuis 30 ans. Nous l'avons remise en état, contrôlée et revalidée" explique Gilles Kraan, directeur de Gimar Montaz Mautino. Autre qualité écologique de ces téléskis, leurs embases métalliques, livrées avec des dalles en béton au lieu d'être scéllées dans le sol, sont démontables et plus rapides à installer.

Le respect de l'environnement, c'est une valeur maîtresse de cette entreprise créée à Saint Martin-le-Vinoux il y a  60 ans et qui a construit des remontées mécaniques dans le monde entier. Un souci qui passe aussi par le conditionnement de ses locaux : valorisation des déchets et chauffage par pompe à chaleur.

reportage de Nathalie Rapuc et Benoît Le Vaillant.
REMONTEES MECANIQUES ECOLO
Intervenants : Gilles Kraan, Directeur de Gimar Montaz Mautino ; Yann Carrel, Directeur Technique de la SATA Alpe d'Huez
Dans le même esprit, deux gros chantiers attendent les 30 salariés de GMM, des remontées quatre places pour La Toussuire et SuperDévoluy pour juin  prochain.

Sur le même sujet

Rencontre avec le Père Fréchet avant le Noël de l'an 2000

Les + Lus