Renaud Lavillenie à 6,16 mètres, deux ans déjà !

Le 15 février 2014, Renaud Lavillenie établissait un nouveau record du monde de saut à la perche à 6,16 mètres. A Donetsk, en Ukraine, il effaçait des tablettes un record alors détenu depuis 21 ans par Sergueï Bubka. / © AFP PHOTO/ ALEXANDER KHUDOTEPLY
Le 15 février 2014, Renaud Lavillenie établissait un nouveau record du monde de saut à la perche à 6,16 mètres. A Donetsk, en Ukraine, il effaçait des tablettes un record alors détenu depuis 21 ans par Sergueï Bubka. / © AFP PHOTO/ ALEXANDER KHUDOTEPLY

C'était le 15 février 2014. A Donetsk, en Ukraine, le Clermontois Renaud Lavillenie battait le record du monde de saut à la perche en franchissant une barre à 6,16 m et effaçait, sous ses yeux, Sergueï Bubka.

Par Stéphane Moccozet

On le sentait. Depuis le début de la saison 2014, Renaud Lavillenie enchainait les performances de haut vol. A Donetsk, le perchiste clermontois voulait faire un coup. Et qu'y avait-il de plus beau pour l'athlète que de battre un record du monde vieux de 21 ans, sous les yeux de son détenteur.
Ce 15 février 2014, Renaud Lavillenie commence le concours à 5,76 mètres. "C'est la première fois qu'il commence aussi haut", expliquera son entraîneur, Philippe d'Encausse, le soir-même sur l'antenne de France 3 Auvergne. Il passe ensuite une barre à 5,91 mètres puis a besoin de trois essais pour franchir 6,01 m. 

La presse unanime

Le lendemain de son exploit, la presse française est unanime et multiplie les superlatifs pour qualifier la performance de Renaud Lavillenie. Le perchiste, déjà sacré champion olympique en 2012 à l'issue d'un concours épique, est définitivement entré dans la légende du sport. Le journaliste Fabrice Jouhaud rappelle dans les colonnes de L'Equipe que, depuis le record de la longueur battu par Mike Powell en 1991, la marque de Bubka était "la dernière frontière que l’athlétisme moderne ne parvenait pas à franchir". Jean Galfione, champion olympique de saut à la perche en 1996 et premier français à avoir passé 6 mètres, dira  que "faire mieux que Bubka, c’est comme aller aussi vite Bolt, ou avoir de meilleures stats que Michael Jordan…"

Un record et une blessure

Se sentant sans doute pousser des ailes ce jour-ci, Renaud Lavillenie a voulu aller encore plus haut à Donetsk. Le Clermontois a demandé qu'on monte la barre à 6,21 mètres. Après avoir pris son pied en devenant l'homme le plus haut du monde, le licencié du Clermont Athlétisme Auvergne est vite retombé sur terre. Trop vite et surtout trop violemment. Son unique tentative s'est soldée par une mauvaise chute. Renaud Lavillenie est rentré d'Ukraine avec un record du monde et 16 points de suture !
 / ©
/ ©

 

Lavillenie invité de Match Retour, lundi à 19h

Deux ans après son record du monde et à quelques jours du All Stars Perche de Clermont-Ferrand dont il est l'organisateur, Renaud Lavillenie est l'invité de Match Retour, lundi soir, dans le journal de France 3 Auvergne.

Sur le même sujet

Les + Lus