• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Rentrée scolaire: le rush de l'approvisionnement sur fond de quasi-stabilité du coût

© AFP
© AFP

Cette dernière semaine de vacances scolaires démarrent sur les chapeaux de roues dans les grandes surfaces et magasins spécialisés en fournitures scolaires. L'occasion de s'intéresser au coût de cette rentrée. Malgré la hausse de plusieurs fournitures, il semble globalement stable cette année. 

Par AFP

Lundi 24 août, il pleut sur l'agglomération de Grenoble. Qu'importe, l'heure est à la queue dans les grandes enseignes. Il faut remplir le cartable. Même s'ils ont encore la tête dans les vacances, les enfants ne boudent pas leur plaisir. Il y a comme un signe de renouveau quand ils achètent des fournitures scolaires neuves. Gare au porte-monnaie!

Reportage Cédric Picaud, Vincent Habran 
Le rush des fournitures scolaires
Intervenants: Carole; Laure; Stéphane Bacconnier, directeur de Top Office Echirolles

Selon le baromètre annuel de l'association Familles de France, le montant moyen des dépenses pour un panier de 45 articles scolaires s'élève cette année à 190,42 euros, en progression de 0,7% par rapport à la rentrée 2014. Ce chiffre n'est guère éloigné de l'estimation du ministère de l'Éducation, qui table sur une augmentation de 0,1%, en y intégrant, en plus des fournitures, les frais d'inscriptions dans les établissements scolaires (hors privé) et les assurances.

Cette hausse apparait plus modérée que celles des deux dernières années où le coût des fournitures avait progressé de 2,17% en 2014 et de 1,4% en 2013.

Malgré tout, elle reste en trompe-l'oeil dans la mesure où ce sont les seuls articles de sport (jogging, chaussettes...), qui tirent le montant global vers le bas, alors que les prix d'achat des cartables, cahiers et autres stylos ont globalement augmenté.

Les fournitures papetières (agenda, cahiers, copies doubles ...) voient leur prix augmenter de 2,46%, pour atteindre 46,66 euros. Même surprise concernant l'augmentation de 3,7% des tarifs des fournitures non papetières (stylos, trousses, cartables, ciseaux...), qui atteignent les 100,82 euros.

Les hypermarchés moins chers

Les hypermarchés restent les moins chers, avec un panier global à 176,09 euros, en progression de 0,74%. La hausse est plus importante (+1,25%) du côté des supermarchés, avec un panier de 202,07 euros, tandis que les magasins spécialisés (papeteries de centre-ville ou chaînes) restent stables, à 206,33 euros. Sur internet, il reste difficile d'établir une moyenne de prix, car sur les 13 sites étudiés, seuls deux proposent l'intégralité de la liste d'articles.

Malgré la stabilité apparente du coût, "la rentrée 2015 risque d'apparaître beaucoup plus difficile cette année pour beaucoup de familles", notamment mono-parentales ou à faibles revenus, souligne Familles de France. En effet, l'association rappelle que les achats de fournitures scolaires sont loin d'être les seuls frais engendrés par cette période: il faut également compter avec les abonnements pour les transports, la cantine, les inscriptions aux activités périscolaires, l'achat de livres pour les lycéens, etc.

Pour limiter les frais, Familles de France conseille de prendre le temps de comparer les prix, -"ça peut faire baisser le panier de 20 à 30%"-, de ne pas hésiter à réutiliser les fournitures de l'an dernier, et de se méfier des achats en lots ou bien des articles "gadgets" inutiles.

Sur le même sujet

Agression du maire de Saint-Alban-les-Eaux lors de la fête du 15 Août

Les + Lus