À Lyon, des contrôles de police s'organisent pour faire respecter le port du masque

Publié le

La police nationale a procédé à des opérations sur la Presqu'île pour contrôler le port du masque ce jeudi 6 janvier.

135 euros. Tel est le montant de l’amende pour non-port du masque en extérieur. Face à la montée du variant Omicron, le préfet du Rhône, Pascal Mailhos, avait rendu obligatoire le port du masque à Lyon et Villeurbanne. Ce jeudi 6 janvier, la police nationale a effectué des contrôles sur la Presqu’île. 

Environ 200 personnes ont été contrôlées ce matin place Bellecour. Une seule verbalisation a été dressée par la police nationale à l'encontre d'une personne réfractaire. "On a fait énormément de pédagogie mais plus on avance plus on sera dans le répressif pour atteindre une tolérance zéro" assure le cabinet du préfet.  

Une obligation jusqu’au 20 janvier

Le port du masque est obligatoire dans toute la ville pour les personnes de plus de onze ans depuis le 30 décembre. Cette décision prise par le préfet du Rhône prendra fin le 20 janvier.

Le non-respect de cette obligation peut entraîner une amende de 135 euros. Dans la ville de Lyon, des contrôles quotidiens sont organisés sur la voie publique, dans les transports en commun et les établissement recevant du public. Une piqûre de rappel nécessaire face à la circulation intensive du Covid-19 dans la région.

Une hausse des contaminations 

Dans la région, le taux d’incidence ne cesse de grimper. Il était de 1699 cas pour 100 000 habitants au 30 décembre d’après Santé publique France. La région est en troisième position en terme de contaminations derrière l’Ile-de-France et la Corse qui comptabilisent respectivement un taux d’incidence de 2460 et 1972 à la même date.

Si en Auvergne-Rhône-Alpes, 74,4% de la population était complètement vaccinée au 4 janvier, la tension hospitalière s’intensifie. Dans le Rhône, elle s’élevait à 94%au 5 janvier selon Covid Tracker.