• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les CE1 dédoublés aux Minguettes (Vénissieux)

Après les CP, au tour des CE1 d'être dédoublés dans les Réseaux d’Education Prioritaire. / © F3RA
Après les CP, au tour des CE1 d'être dédoublés dans les Réseaux d’Education Prioritaire. / © F3RA

Après le dédoublement des CP en septembre 2017, l'école Saint-Exupéry de Vénissieux, située dans le quartier des Minguettes, en REP+, compte cette rentrée 3 classes de CE1 à 12 élèves. Un dispositif qui satisfait les enseignants qui exercent dans ces classes et pénalise parfois leurs collègues...

Par Sandra Méallier

Les élèves ont repris lundi le chemin de l'école, pour une rentrée marquée par la poursuite des dédoublements de classes dans les zones difficiles.

Mesure-phare amorcée l'an dernier, la réduction des effectifs à 12 élèves dans les CP des quartiers très défavorisés (REP+) est étendue aux CP des quartiers défavorisés (REP) et aux CE1 de REP+.

Au total, en France, 190.000 élèves seront concernés par cette mesure de "justice sociale", selon les termes du ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer. 

A l'école élémentaire Saint-Exupéry de Vénissieux, classée REP+, il y a donc désormais trois CE1 et deux CP de 12 élèves chacun, et un CP de 24 élèves confié à deux co-enseignants.

Dans ce dernier cas, les professeurs ont dû adapter leur enseignement : moins de cours magistraux et plus de travail en petits groupes, en atelier.
 

271 postes créés


Au total, dans l'Académie de Lyon, les CP et CE1 dédoublés sont répartis comme suit : dans l'Ain, 10 en REP et 37 en REP+, dans la Loire, 76 en REP et 66 en REP+, et dans le Rhône, 241 en REP et 440 en REP+.

Cette rentrée, dans l'Académie, 271 postes ont été créés dans le premier degré. Dans leur immense majorité, il s'agissait de répondre aux besoins des classes dédoublées.
 
Les CE1 dédoublés en REP+ aux Minguettes
Après les CP, c'est au tour des classes de CE1 d'êtres dédoublées. A l'école Saint-Eupéry de Vénissieux (rhône), classée REP+, elles ne comptent plus que 12 élèves maximum. En interview : Sabrina Dabic, Enseignante en CP ; Mathieu Laurenceau, Enseignant en CE1 ; Benjamin Grandener, Secrétaire départemental SNUipp-FSU - F3RA -  Benjamin Métral, Béatrice Tardy

A lire aussi

Sur le même sujet

Rhône : un domaine du Beaujolais distingué par le guide 2020 des meilleurs vins de France

Les + Lus