Cinéma : des lycéens de Tarare (Rhône) lauréats d'un concours de scénario

Les élèves du lycée Notre Dame de Bel Air à Tarare sont lauréats du concours Regards de Femmes. Ils ont remporté la possibilité de réaliser le scénario qu’ils ont écrit avec un professeur. Leur film, une fois terminé, sera diffusé sur France 3 dans le programme Libre Court. 
 

5 élèves de Tarare (Rhône) tournent un film dans un pavillon de L'Arbresle (Rhône) le 13 avril 2021
5 élèves de Tarare (Rhône) tournent un film dans un pavillon de L'Arbresle (Rhône) le 13 avril 2021 © Femmes et cinémas

Le projet Regards de Femmes vise à sensibiliser le jeune public aux inégalités femmes/hommes par l’éducation à l’image. Il s’agit d’un appel à scénarios auquel toute classe peut participer. "Grâce à nos outils pédagogiques, les professeurs peuvent écrire avec leurs élèves un scénario sur les thématiques suivantes : les violences conjugales, l'égalité professionnelle, le harcèlement."

Après un appel lancé à tous les lycées de France, 73 scénarios ont été évalués et 6 retenus, dont celui du lycée Notre Dame de Bel Air de Tarare. Leur film, et les cinq autres réalisés, feront ensuite l’objet d’une diffusion sur France Télévisions, puis seront projetés en festival ou lors d'évènements spécialisés.

Le synopsis des élèves de Tarare 

Les élèves du lycée Notre Dame de Bel Air à Tarare ont remporté la possibilité de réaliser le scénario qu’ils ont écrit avec leur professeur Jérémie Baré. Le titre : « 39 19 »
Le synopsis : « Lylou, fille d’un père violent (Maxence) et d’une mère battue (Emilie), souffre de mutisme sélectif. Elle subit une violence morale et physique quotidienne. Lors d’un repas de famille, la situation dégénère. En danger, Lylou se retrouve contrainte d’appeler le 3919 et ainsi de devoir parler au téléphone à un inconnu. ».

Chloé Steu et Manon Legouex, les réalisatrices, ont fait le choix d'aborder la question des violences conjugales car "c'est un sujet d'actualité qui est d'autant plus compliqué avec le coronavirus car les gens restent enfermés chez eux" explique Chloé. 

© Femmes et cinéma

Une équipe de professionnels 

Les élèves tournent aux côtés de la réalisatrice Géraldine Boudot accompagnée d'une équipe de professionnelles à l'image et au son. "C'est une super expérience" commente Chloé, qui à 16 ans reconnait que "c'est difficile d'expliquer ce qu'on veut exactement." Manon, 17 ans ce 13 avril, jour du tournage, acquiesce. "Mais c'est une très bonne expérience de partir du scénario et de voir le film se réaliser." Trois comédiens professionnels ont été embauchés pour l'occasion et sont dirigés par les jeunes cinéastes. Les cinq élèves présents sur place se sont eux-mêmes débrouillés pour trouver une maison en vente à l'Arbresle (Rhône) et obtenir l'autorisation de tourner gratuitement à l'intérieur. 

Libérer la parole 

Femmes & Cinéma est une association fondée en 2014 par deux productrices de cinéma, qui a pour but de lutter contre les inégalités femmes/hommes au travers de projets culturels. 

"Ce sont des sujet difficiles à aborder avec les jeunes" explique Esther El Fassi, directrice de l'association Femmes et cinéma. "A travers un projet culturel, qui soude une équipe, la parole se libère et on a d'autres rapports avec les lycéens". Le projet Regards de femmes a reçu le prix de l’égalité Femmes-Hommes de l’Economie Sociale et Solidaire et est labellisé par l’ONU Femmes et le Festival Génération Egalité.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture éducation société