Coronavirus. La Ville de Mornant (Rhône) prépare ses habitants au déconfinement et commande 15 000 tests

A quelques jours du 11 mai, la ville de Mornant, dans le Rhône, prépare ses habitants au déconfinement. Elle a notamment commandé 15 000 tests.
Mornant est une ville du Rhône de 6 000 habitants.
Mornant est une ville du Rhône de 6 000 habitants. © France 3 RA
En vue du déconfinement, la ville de Mornant (Rhône) s'organise. Commandes de tests, distributions de gel et de masques... la mairie prépare ses 6 000 habitants à l'approche du 11 mai.


15 000 tests commandés

Le maire affirme avoir commandé 15 000 tests sérologiques pour ses administrés. "Le test sérologique serait une des actions du déconfinement réel", assure Renaud Pfeffer, maire de Mornant (LR).  Au total, 250 000 € de tests devraient être bientôt livrés. Certains sont déjà réservés aux entreprises locales qui souhaitent accueillir de nouveau du public à partir du 11 mai. Mais, pour pouvoir tester ses administrés volontaires, la mairie attend le feu vert de l'Etat. Le test devrait coûter autour de vingt euros, le prix devrait être fixé en fonction des revenus.


Une radio associative pour diffuser les infos locales

Depuis le début du confinement, la solidarité s'est organisée dans cette petite ville rhodanienne. La réserve civile de Mornant s'occupe d'organiser le soutien scolaire ainsi que les dons de matériel médical et de dépannages divers. Gels et masques sont toujours distribués aux professionnels comme aux particuliers. Bientôt, un nouveau renfort va voir le jour : une radio associative sur Internet. Elle diffusera de l’information locale. 


Des cours de soutien à distance

Parmi les personnes mobilisées par la mairie, des professeurs assurent des cours de soutien pour les enfants qui ne reprendront pas l'école. Certains parents ont décidé de ne pas renvoyer leurs enfants dans les classes par crainte du virus et pour "laisser la place à ceux qui n'ont pas le choix""Chacun doit prendre ses responsabilités et ne pas tout attendre de l’État, de la mairie. Il y a une responsabilité collective à avoir pour que ça se passe au mieux", soutient Christelle Gault. une professeur de BTS participant au dispositif. Cette dernière dispensera donc des cours à distance, via internet.


Les visites de nouveau autorisées à l'EHPAD

Depuis quelques jours, les anciens de la ville résidant à l'EHPAD peuvent enfin recevoir de la visite. Mais, les consignes sont strictes car, depuis le début de l'épidémie, 40 % des résidents ont contracté le virus et onze personnes-âgées en sont décédées. Les visites resteront donc limitées à 30 minutes.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société politique solidarité