Covid-19 : Dans le Rhône, après les annonces de Jean Castex, 3 enseignants sur 4 en grève et 1 école sur 2 fermée ce jeudi 13 janvier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ana K. Elisabeth Phily et AFP
Après les annonces de Jean Castex, les enseignants envisagent une large journée de mobilisation pour jeudi 13 janvier.
Après les annonces de Jean Castex, les enseignants envisagent une large journée de mobilisation pour jeudi 13 janvier. © France 3 Rhône-Alpes

C'est une importante journée de mobilisation syndicale qui se prépare pour jeudi 13 janvier. Faute d'avoir trouvé les bons réglages au protocole sanitaire des écoliers, l'exécutif a fait croitre l'exaspération chez les enseignants et les parents d'élèves.

La rentrée semble laborieuse pour le gouvernement, coincé dans un difficile exercice de conciliation des priorités: laisser les écoles ouvertes, donner des gages de sécurité aux personnels de l'éducation, favoriser un dépistage massif sans engorger les pharmacies ni compliquer la vie des parents.

Au fur et à mesure de l’avancée des propos du premier ministre, en direct sur France 2 ce lundi 10 janvier au soir, le nombre de professeurs décidés à faire grève jeudi 13 janvier, n’a cessé d’augmenter sur le site Internet du SNUIPP, syndicats d’enseignants du premier degré. Benjamin Grandener, Co-secrétaire du syndicat pour le Rhône explique que ce nouveau protocole sanitaire à l’école attise la colère dans le rangs des enseignants. «Une des raisons de la colère, c’était les annonces médiatiques de dernière minute de notre ministre qui avait commencé par l’annonce du protocole dans la presse le dimanche de la reprise. Et là, on fait la même! Je suis sûr que si là, on va dans une pharmacie, ils ne sont pas au courant de ces trois autotest...Personne ne sait qui va les payer, comment les parents peuvent faire.»  

Un agacement qui ne se limite pas au 1er degré

Dans le second degré, les professeurs ont une demande : Différer les toutes premières épreuves du bac, prévues en mars.  

Rindala Younès est Secrétaire académique du SNES Lyon, elle détaille la difficulté à mener à bien ces examens. "Les enseignants et les élèves ne sont pas prêts pour que les élèves passent les épreuves en mars. Donc, ce que l’on demande pour le second degré, c’est le report des spécialités au mois de juin." 

"Ras-le-bol" du corps enseignant "pagaille généralisée" dans la gestion de l'épidémie dans les écoles, d'aucuns n'hésitent pas dans un contexte de campagne présidentielle à s'emparer du sujet. Les enseignants l'assurent , jeudi, ils seront mobilisés comme rarement depuis des années.

Le Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire, prévoit 3 enseignants (du 1er degré) sur 4 en grève et 1 école sur 2 fermées ce jeudi. Une mobilisation historique par son ampleur, selon les syndicats.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.