"Le protocole est flou, inapplicable, absurde", des enseignants déjà en grève dans l'Yonne contre les lourdeurs des mesures sanitaires

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gaël Simon avec Cédric Pueyo
11 des 16 enseignants du collège font grève.
11 des 16 enseignants du collège font grève. © Clément Le Calvé / France Télévisions

Ce mardi 11 janvier, 11 des 16 professeurs du collège de Villeneuve-sur-Yonne sont en grève. Ils dénoncent les lourdeurs du protocole sanitaire dans les écoles, mais aussi le manque de moyens mis à leur disposition depuis des années.

Alors qu'une grève des enseignants est prévue jeudi au niveau national, 11 des 16 professeurs du collège Chateaubriand de Villeneuve-sur-Yonne manifestent déjà ce mardi 11 janvier contre la multiplication des protocoles sanitaires jugés difficilement applicables au quotidien.

Un mouvement anticipé dans la mesure où une épreuve du brevet blanc sera organisée dans deux jours au sein de l'établissement.

"Un protocole sans doute insuffisant"

Depuis 8 heures ce matin, les enseignants font donc grève et dénoncent aussi bien les mesures sanitaires en vigueur que les difficultés que connaît le secteur de l'éducation en France depuis plusieurs années.

"Pour nous, cette crise est un révélateur des crises de l'Éducation nationale. Il y a un protocole qui est certes flou, inapplicable, absurde et sans doute insuffisant, mais il y a aussi un manque de moyens depuis des années qui nous saute aux yeux", confie Arnaud Munsch, responsable SNES-FSU au collège.

Ce lundi, les cours de 5e et 4e sont annulés alors que 5 % des élèves sont positifs au Covid-19 et une dizaine de collégiens sont cas contacts. Pour rappel, invité du journal de 20 heures de France 2 hier soir, Jean Castex a annoncé trois mesures d'allègement du dispositif sanitaire :

  • Les parents pourront attendre la sortie de l'école pour venir chercher leur enfant déclaré positif.
  • Les enfants cas contacts devront réaliser trois autotests et plus un test PCR ou antigénique et deux autotests.
  • Une seule attestation sera nécessaire pour un enfant cas contact négatif et non plus trois.

Mais ce mardi, les mesures annoncées ne semblent pas convaincre. "Les protocoles successifs ont compliqué une mission déjà bien compliquée", explique une professeur de collège Chateaubriand. 

Les gérants d'établissement appellent à manifester

Plus largement, les membres du Syndicat national des personnels de direction de l'Éducation nationale (SNPDEN-UNSA) de Bourgogne dénoncent eux-aussi la lourdeur d'un protocole sanitaire "trop complexe à mettre en œuvre" dans les établissements scolaires.

"Nous dénonçons les errements politiques de notre ministre alors que les personnels rencontrent de grandes difficultés à faire appliquer et respecter le dernier protocole sanitaire du 2 janvier. Personnels, parents et élèves sont confrontés à des difficultés hors norme et ne se sentent plus ni soutenus par leur ministre, ni suffisamment protégés", écrivent les chefs d'établissement dans un communiqué publié ce mardi 11 janvier.

Leur syndicat appelle également à manifester ce jeudi 13 janvier.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.