Elections régionales et départementales 2021 : la galère des petites communes pour recruter des assesseurs

Les 20 et 27 juin prochains, il y aura deux scrutins hors de la métropole de Lyon. L'un pour les élections régionales et l'autre pour les départementales. Donc deux fois plus de bureaux. Mais les petites communes ont du mal à recruter des assesseurs. Exemples dans le Rhône.

Second tour de l élection régionale, au palais du commerce à Lyon, le 13 décembre 2015.
Second tour de l élection régionale, au palais du commerce à Lyon, le 13 décembre 2015. © Maxime JEGAT/MAXPPP

Dans le bureau de la responsable des élections de Soucieu-en-Jarrest (Rhône), 5.000 habitants, le matériel électoral commence à s'accumuler. La commune ne manquera pas de bulletins de vote, mais rencontre des difficultés pour recruter des assesseurs, malgré un appel lancé sur les réseaux sociaux.

"On est dans une période de déconfinement, donc là il y a des choses qui commencent à se remettre en place les week-ends, et cetera. Donc voilà, je ne suis pas sûr que tout le monde soit vraiment mobilisé pour ces élections" nous dit la responsable de la population de Soucieu-en-Jarrest, Delphine Corbière. Il faut donc que chacun reprenne ses habitudes. La municipalité est confiante après un appel lancé aux associations, parents d'élèves, conseil des aînés. Le bouche-à-oreille semble fonctionner. Mais le maire Arnaud Savoie s'attend à gérer l'effectif d'assesseurs dans l'urgence. "Il y aura toujours une des personnes qui sera cas contact ou qui, malheureusement, attrapera le Covid. Donc c'est une adaptation à faire pour les 2 jours J, le 20 et le 27 juin".

Dans pratiquement toutes les communes du Rhône, c'est le branle-bas de combat. À l'Arbresle, le maire Pierre-Jean Zannettacci a fait ses comptes, il faut trouver encore 30 assesseurs. "Si on n'a pas l'effectif qu'il faut, on tournera peut-être avec deux assesseurs par bureau de vote. On fera du mieux qu'on pourra, mais avec moins de personnes, vous multiplier un peu les risques d'erreur, ça c'est clair."

Les assesseurs sont prioritaires à la vaccination. Certaines communes proposent même des dédommagements, mais rien n'y fait, ce double scrutin loin des grandes villes peine à recruter des volontaires.

Si vous souhaitez être assesseur, vous devez être de nationalité française ou ressortissant de l'Union européenne (pour certains scrutins), avoir 18 ans et être inscrit sur la liste électorale de la commune.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections covid-19 santé société élections départementales 2021