Lantignié (Rhône) : un Beaujolais zéro pesticide dès 2024

Les vendanges débutent cette semaine dans le Beaujolais qui compte douze appellations. Une 13ème est en gestation. Elle concerne la commune de Lantignié où un collectif de vignerons s'engage à supprimer tout produit chimique d'ici 2024. A l'origine : un néo-viticulteur qui s'est lancé en bio.

Frédéric Bernes, viticulteur à Lantignié, a choisi de travailler sous label bio.
Frédéric Bernes, viticulteur à Lantignié, a choisi de travailler sous label bio. © F3RA
A Lantignié, Frédéric Berne, viticulteur, est passé en bio à 100 %. Il a arraché une rangée de vigne sur deux pour les aérer et pouvoir les désherber avec son tracteur plutôt que de déverser des produits chimiques. De même, la vinification est effectuée à partir de ses propres levures indigènes.

Sans aller jusque là, 29 des 35 vignerons de Lantignié ont choisi de le suivre dans sa démarche et de renoncer à tout produit phyto-sanitaire d'ici 6 ans. Une décision qui fait suite à une réflexion sur la santé des consommateurs, des viticulteurs et des sols. Une stratégie commerciale, aussi, puisque que le bio a de plus en plus de succès auprès des acheteurs.
 
La conversion est accompagnée par par les pouvoirs publics et par l'Organisme de défense et de gestion des Beaujolais et Beaujolais villages.
durée de la vidéo: 02 min 02
Lantigné (Rhône) : un beaujolais 0 pesticide dès 2024 ©F3RA
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie beaujolais gastronomie vins sorties et loisirs