Cet article date de plus de 5 ans

110 m haies : le lyonnais Darien champion de France en 13 sec 17

© DENIS CHARLET / AFP
Garfield Darien est redevenu champion de France du 110 m haies, épreuve particulièrement relevée, en 13 sec 17/100e (vent à +0,7 m/s), dimanche au Stadium de Villeneuve d'Ascq. Darien, déjà en possession des minimas (13.35) en vue des Mondiaux de Pékin, du 22 au 30 août, a devancé Pascal Martinot-Lagarde (13.27), champion sortant, et Dimitri Bascou (13.38).

"C'est une très belle satisfaction, un deuxième titre de champion de France après celui de 2012, surtout après deux années de galère. Je me suis lancé dans l'entraînement en septembre. J'ai atteint mon premier objectif", a déclaré Darien, double vice-champion d'Europe (2010/2012).

"Je suis à 2/100e de mon record personnel, mais le but c'est de me rapprocher des 13 secondes. J'ai montré au Stade de France (6e en 13.19 à la réunion de Saint-Denis le 4 juillet, NDLR) que je pouvais rester avec les meilleurs. J'étais devant avec des mecs qui ont fait moins de 13 jusqu'à la 6e haie. Mes deux années de blessures, ça m'a forgé un mental. Et ça me donne les crocs", a ajouté le vainqueur, entraîné par son père et, pour la préparation physique, par... Teddy Tamgho, champion du monde 2013 du triple saut et blessé pour reste de la saison.

"Je veux me sentir bien dans mes pointes. Le chrono, c'est très subjectif. Cette saison a été faite avec des blessures", a souligné de son côté Martinot-Lagarde, auteur de 13 sec 06 le 30 mai à Eugene (Etats-Unis).

Garfield Darien : deux années de galère
Garfield Darien est spécialiste du 110 mètres haies. Il est né le 22 décembre 1987 à Lyon et est icencié au club de Clermont Athlétisme Auvergne. Depuis 2011, il enchaîne les belles perfs mais aussi les galères. 

Le 21 juillet 2011 il annonce son forfait pour les Championnats du monde d'athlétisme 2011 de Daegu en raison d'une hernie inguinale. Il avait pourtant réalisé les minima en juin à Lausanne (13 s 37). Il représentait une grande chance de médaille française.

Il retarde sa rentrée en 2012, victime d'une luxation de l'épaule gauche le 17 mai à l'entraînement, trois jours seulement avant les « Interclubs ». Sans avoir couru de 110 m haies depuis le 2 juillet 2011, il reprend donc la compétition à Genève le 2 juin 2012. Et il le fait de fort belle manière : il gagne la finale dans un temps de 13 s 24 avec un vent régulier.

Qualifié en conséquence pour les Jeux olympiques de Londres, Garfield Darien devient par la même le troisième performeur Français de tous les temps derrière Ladji Doucouré (12 s 97) et Stéphane Caristan (13 s 20). Il devient vice-champion d'Europe à Helsinki le 1er juillet 2012.

Mais sa saison 2013 est gâchée par une mononucléose. Il ne participe ni aux championnats de France mi-juillet ni aux championnats du monde 2013 à Moscou.

Lors des championnat du monde en salle se déroulant à Sopot, il obtient la troisième place de la finale du 60 m haies en 7 s 47 (record personnel, déjà amélioré lors des demi-finales) derrière l'Américain Omo Osaghae (7 s 45) et le deuxième français, Pascal Martinot-Lagarde (7 s 46)

Le 17 mai 2015, il réalise 13 s 20 à Montgeron, meilleure performance européenne de l'année.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
athlétisme sport