1er Mai : confinés et privés de défilé, les syndicats d' Auvergne Rhône Alpes célèbrent la journée sur internet

C'est une grande première : un 1er mai sous confinement, sans défilé, sans la traditionnelle manifestation des organisations syndicales. Pas question pour autant de ne pas être présents pour cette journée internationale des travailleurs. Les syndicats ont donné rendez-vous sur internet. 
 

La Place Bellecour est restée vide ce 1er mai 2020 : pas de manifestation syndicale pour cause de confinement. Image drone du 16 avril 2020
La Place Bellecour est restée vide ce 1er mai 2020 : pas de manifestation syndicale pour cause de confinement. Image drone du 16 avril 2020 © N. Folliet
Sur son site internet, la Confédération Générale des Travailleurs de la région Auvergne Rhône-Alpes a fixé son rendez-vous à 10 heures ce vendredi 1er Mai 2020.
Mais pas de défilé dans les rues, puisque le confinement lié à l'épidémie du coronavirus reste en vigueur. Les organisations syndicales ont donc imaginé des manifestations virtuelles pour ce jour de fête du travail inédite.
 

Des émissions en direct sur internet
 

"1er mai 2020, manifestons-nous !" incite la CGT AURA.


Faute de défilé, l'organisation syndicale des travailleurs proposait pour cette fête du 1er mai, une émission radio en ligne. Avec interventions, de divers responsables de la CGT, que les internautes peuvent commenter.
Le rendez-vous se veut "revendicatif, festif, international, poétique, solidaire et combatif".
Cette période de confinement lié au coronavirus se veut également une occasion pour les syndicats de "changer le monde." Et sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux qui affichent leurs voeux et volontés pour "le jour d'après".

"Pour un monde plus solidaire, produisons mieux, produisons moins, réduisons le temps de travail pour vivre mieux et en bonne santé" écrit par exemple un internaute. Suivi par cet autre commentaire : "Bonne fête du 1er mai à tous, j’espère que les moments que nous vivons aujourd’hui vont changer le monde et l’humanité dans son ensemble. Que le mot solidarité remplace celui d’individualité. Que l’humain reprenne sa place dans le discours de nos politiques et qu’il pensent social avant profit, bien-être de tous avant économie."
 

Manifestation distanciée à l'appel d'un collectif autonome


150 personnes étaient dans les rues de Lyon ce 1er mai 2020 pour des manifestations respectant les distances physiques, indique Rebellyon sur son site internet. Masquées, avec pancarte et slogan, "plusieurs dizaines de personnes "se sont retrouvées sur la place de la Croix-Rousse et sur la place Lazard Goujon de Villeurbanne. D'autres ont défilé dans le quartier de la Guillotière" où la police serait intervenue.
 


Cortège et banderoles aux fenêtres


Depuis le début du confinement, de nombreuses banderoles ont fait leur apparition aux fenêtres pour témoigner d'un soutien aux soignants notamment. En ce 1er mai 2020, le mouvement s'est amplifié avec des appels à s'exprimer pour une fête du travail au balcon.

#Cortegedefenetre et #ConfinésPasRésignés sont des mots d'ordre suivis sur les réseaux sociaux. Chacun y poste une photo de banderole, et d'un message envoyé au gouvernement depuis sa fenêtre ou son balcon.


 

"Du fric pour l'hôpital public" peut-on lire un peu partout, c'est la revendication majeure de ce 1er mai 2020, à Lyon comme partout ailleurs en France. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie manifestation coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter