Agglomération lyonnaise : la qualité de l'air se dégrade

© France 3 RA
© France 3 RA

Dans l'agglomération de Lyon, les particules fines sont pointées du doigt par l'organisme Atmo Auvergne Rhône-Alpes. Des particules qui stagnent depuis le début du week-end. A Lyon, la qualité de l'air se dégrade en ce début de semaine. Mardi 19 novembre la situation devrait empirer. 

Par Dolores Mazzola



L'organisme Air Atmo Auvergne Rhône-Alpes dans son bulletin indique que la journée du samedi 16 novembre, la qualité de l’air a été bonne sur la région. Mais sur l'agglomération lyonnaise et en vallée de l’Arve, les concentrations de particules fines ont augmenté en fin de journée le samedi. La qualité de l'air était qualifiée de "moyenne", voire "médiocre localement". L'indice était alors de 29 sur 100 Cette concentration de particules fines au-dessus de Lyon s'explique notamment par les émissions liées au chauffage. Dimanche, la situation a commencé à se dégrader avec un indice de 59 sur 100 (moyen)

Qualité de l'air médiocre pour commencer la semaine


Selon Air Atmo Auvergne Rhône-Alpes, ce lundi 18 novembre, avec la reprise des activités et les émissions de polluants associées, la qualité de l’air devrait poursuivre sa dégradation sur l’agglomération lyonnaise et être qualifiée de médiocre. La vallée de l'Arve est également concernée. L'organisme attribue à cette journée un indice de 73 sur 100 concernant la qualité de l'air. Concernant le reste du territoire, les concentrations en particules fines augmentent aussi. Toutefois, la qualité de l’air "devrait rester qualifiée de bonne". 

Pour la journée de mardi 19 novembre, la situation devrait se détériorer sur l'agglomération lyonnaise. Concernant la qualité de l'air, Air Atmo annonce un indice de 82 sur 100.

Pour l'heure, les autorités n'ont pas prononcé d'interdiction ou de restriction de circulation.

Sur le même sujet

Les + Lus