Agression de Jérémy à Lyon : ses amis lancent une nouvelle cagnotte pour venir en aide à sa famille

Jeremy, victime d'une violente agression le 18 décembre 2019. / © DR
Jeremy, victime d'une violente agression le 18 décembre 2019. / © DR

Dans la nuit du 17 au 18 décembre 2019, Jérémy, un étudiant de 21 ans, était violemment agressé par deux jeunes hommes d'une vingtaine d'années connus de la justice . Il a été lourdement touché au cerveau. Ses proches lancent une cagnotte pour aider sa famille. 

Par Christian Conxicoeur

Il veulent aider la famille de leur ami : une cagnotte Leetchi a été mise en ligne pour Jérémy, l'étudiant de 21 ans, victime d'une agression sauvage dans la nuit du 18 au 19 décembre à Lyon.
 

Couvrir une partie des frais médicaux et de justice

S'ils font appel à la générosité publique sur la toile via une cagnotte Leetchi c'est que l'étudiant en école de commerce, tout juste sorti du coma, va devoir faire face -avec le soutien de sa famille- à un véritable parcours du combattant pour recouvrer au maximum des facultés mentales et physiques. Un parcours long et forcément onéreux.

Clément Arnau, l'ami d'enfance de Jérémy, organisateur de la collecte en ligne explique : "Cette cagnotte permettra notamment d'aider financièrement sa famille pour assumer la multitude de frais qu'ils soient médicaux (ex : fauteuil roulant adapté) ou de justice (ex : frais d'avocats)."

Une première cagnotte avait permis de rassembler 5000€. 
 

Les faits

Ce fut une agression gratuite d'une extrême violence : Jérémy, étudiant de 21 ans en école de commerce, a vu sa vie basculer place de la comédie à Lyon dans la nuit du 18 au 19 décembre.

De sortie avec ses camarades de promotion, ils sont accostés par deux jeunes qui -au pretexte de demander des cigarettes- se déchaînenent littéralement sur lui.

Jeremy est transporté à l'hôpital Edouard Herriot dans un état désespéré. Il souffre alors d'un important saignement dans la boîte crânienne. "Il était en état de mort cérébrale," raconte son père contacté par téléphone.

Finalement transporté à l'hôpital Neurologique Pierre-Wertheimer de Bron, les médecins décident de l'opérer. Une opération de la dernière chance est pratiquée pour tenter de lui sauver la vie. Une longue intervention que le jeune homme endure ce 18 décembre, plusieurs heures après son agression. 

Son cas n'est pas sans rappeler la terrible agression du jeune Marin, agressé pour avoir tenté de venir en aide à un couple à qui des jeunes leur reprochaient de s'être embrassés en public. Depuis se bat pour recouvrer le maximum de ses capacités physiques et mentales. 

Sur le même sujet

Les + Lus