Alerte météo aux orages : pourquoi des "supercellules" sont attendues ce mardi après-midi

La météo est capricieuse. Après un épisode caniculaire sur une partie de la région Auvergne-Rhône-Alpes, voici que les prévisionnistes de Météo France lancent une alerte aux orages. Un phénomène qui risque d'être particulièrement violent compte tenu des fortes chaleurs.

Ambroise Guiot est prévisionniste à Météo France à Lyon. À l'entendre, on se dit "tous aux abris". Les annonces ne sont pas rassurantes. Un épisode de forts orages est attendu ce mardi 11 juillet dès le début d'après-midi sur la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il fait suite à une période de canicule, avec des masses d'air très chaudes (on a relevé jusqu'à 39° localement).

Ces orages se déclarent suite à une arrivée d'air très froid en altitude. Confrontés à un air très chaud dans les basses couches, ils pourraient être très intenses, avec des risques de grêle et des vents violents.

Ambroise Guiot, prévisionniste Météo France


Un épisode en deux salves

L'épisode orageux est même qualifié "d'exceptionnel" par Météo France. Il pourrait se dérouler en "deux salves" selon Ambroise, notre prévisionniste.

Une première salve passerait de la Loire au Rhône pour rejoindre l'Ain puis les départements de Savoie, avec des vents à 100, 120 km/h, voire plus localement entre cet après-midi et le début de soirée.

Une autre salve arriverait plus tard dans la nuit, "moins violente, mais plus généralisée".

"Des supercellules"

En temps normal, l'air sec que la région connaît en ce moment n'est pas propice aux déclenchements d'orages. Mais, quand l'air froid arrive en altitude, cela peut dégager "une forte énergie". Si les orages se déclenchent, ils peuvent être extrêmement violents.

"On sait que des orages vont se déclencher, mais ils seront très localisés. Se pose ensuite la question des trajectoires". Dans ce cas, on les appelle "des supercellules, ces orages s'auto-entretiennent par mouvements rotatifs". En clair, l'air ascendant et l'air descendant ne prendront pas le même chemin, le phénomène va s'entretenir au lieu de s'annuler. Ces orages sont ceux qui peuvent provoquer des tornades. Mais, pour Ambroise Guiot, les principaux risques sont les vents violents et la grêle. 

Le ministère de l'Intérieur a également relayé l'information sur les réseaux sociaux et rappelle les gestes à adopter.

Le nord de la région lyonnaise pourrait être concerné par le phénomène vers 16, 18h. La ville de Lyon est en limite de la zone, "mais pas à l'abri". À mi-journée, 25 départements sont placés en "vigilance orange".

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité