Un an après l'incendie criminel de la route de Vienne à Lyon, le point complet sur une enquête judiciaire internationale

© Daniel Pajonk / France 3
© Daniel Pajonk / France 3

9 Février 2019 : Clara, enceinte de 8 mois et sa fille Anna de 4 ans, périssent dans un incendie criminel sur la route de Vienne, à Lyon. Une marche blanche est organisée un an après, jour pour jour, en leur mémoire. L'occasion de faire le point sur l'enquête qui, se joue en partie, en Tunisie.

Par Aude Henry

Depuis le 19 juillet 2019, soit cinq mois après le drame qui a coûté la vie à une maman et sa fille, l'enquête judiciaire se poursuit désormais en partie, en Tunisie. C'est en effet dans ce pays qu'a été interpellé l'auteur présumé de l'incendie criminel perpétré le 9 février 2019 à Lyon.
Depuis l'explosion qui a ravagé l'immeuble du 125 route de Vienne, l'homme, un Tunisien âgé de 50 ans, était en fuite et sous le coup d'un mandat d'arrêt international.

Le juge d'instruction s'est rendu en Tunisie en décembre 2019


Depuis son interpellation, le suspect est toujours dans on pays d'origine, où il a été placé en détention. En effet, la Tunisie n'extradie pas ses nationaux. Une information judiciaire y a été néanmoins ouverte "sur dénonciation des autorités judiciaires françaises". Et c'est dans le cadre d'une "commission rogatoire internationale", que le juge d'instruction et un magistrat du parquet de Lyon se sont rendus en Tunisie en décembre 2019 afin d'interroger l'auteur présumé de l'incendie criminel.
Selon le procureur de la République de Lyon, les investigations judiciaires se poursuivent donc "activement dans le cadre d’une étroite coopération judiciaire internationale entre les deux pays", à savoir la France et la Tunisie.
 

1 suspect en Tunisie, 4 mis en examen à Lyon


Depuis l'ouverture de l'enquête criminelle, ce sont au total cinq personnes qui se retrouvent dans le collimateur de la justice.
A Lyon, ils sont quatre mis en examen dans le cadre de cette affaire.
Il s'agit tout d'abord des deux gérants de la boulangerie où a eu lieu l'explosion. Suspectés d'avoir commandité l'incendie pour une fraude à l'assurance, ils ont été mis en examen le 18 juillet 2019, pour "tentative d’escroquerie en bande organisée et de complicité de destruction par moyens dangereux ayant entraîné la mort et des blessures supérieures à 8 jours d’ITT". Les deux hommes sont en détention provisoire.

Deux autres personnes, également mises en examen pour complicité, sont depuis sous contrôle judiciaire. Il s'agit, selon le Parquet, de proches du suspect initialement en fuite, arrêté en Tunisie.
 

 

Marche blanche en mémoire de Clara et Anna

Dimanche 9 février 2020, 1 an jour pour jour après le drame, une marche blanche est organisée en mémoire des deux victimes de l'incendie.
Clara, 33 ans et enceinte de 8 mois, et Anna, sa fillette de 4 ans, sont restées prisonnières des flammes cette terrible nuit-là. Leur mort a profondément choqué tout ce quartier du Grand Trou, dans le 8ème arrondissement de Lyon.
Un an après, une marche blanche a été organisée de la place Belleville au 125 de la route de Vienne. Une plaque commémmorative a également été dévoilée.
 

Marche blanche pour Anna et Clara



 








 

Sur le même sujet

Les + Lus