Déjà 4 morts sur les autoroutes : une campagne choc contre les crashs

Publié le Mis à jour le

Trop, c'est trop ! Les sociétés d'autoroutes ne veulent plus compter les morts parmi leur personnel. Quatre agents sont décédés depuis le début de l'année en faisant leur travail au bord des autoroutes. Une campagne de sensibilisation est lancée durant tout l'été : elle vise à interpeller les automobilistes afin qu'ils n'oublient pas que derrière un fourgon, il y a des hommes et des femmes.

L'été approchant, vous serez des millions sur les autoroutes de France pour partir en vacances. Tout au long de votre parcours, vous les croiserez surement. Présents 7/7 et 24h/24, ils sont patrouilleurs, agents autoroutiers, dépanneurs ou gendarmes. Tous travaillent au bord des voies de circulation, ils ramassent des objets ou mettent en sécurité un véhicule à l'arrêt, risquant leur vie pour peut-être sauver la vôtre.

Faut avoir du sang froid et beaucoup d'humilité et se dire que face à un véhicule ou un poids lourd qui roule à 130Km/h on ne fera pas le poids

Nathan Bitoun, Patrouilleur - Vinci Autoroutes

Depuis le début de l'année le constat est alarmant : quatre personnes sont mortes dans l'exercice de leur métier. En moyenne, deux fourgons sont percutés en France chaque semaine. La faute à un manque de vigilance, de l'inattention et de non-respect du code de la route.
Selon une étude de la fondation Vinci-Autoroutes, 74% des automobilistes reconnaissent utiliser leur smartphone en conduisant et 71% admettent ne pas respecter les distances de sécurité.
Depuis 2018, la règle du "corridor de sécurité" est inscrite au code de la route. Cette règle impose de ralentir, puis de changer de voie afin de maintenir un corridor de sécurité dès lors qu'un véhicule est arrêté sur la bande d'arrêt d'urgence.

Le moyen le plus simple afin d'éviter l'accident c'est d'être attentif, de ne pas utiliser de smartphone au volant, d'être en bon état d'éveil et de ralentir à l'approche des fourgons stationnés au bord des voies

Bernadette Moreau, déléguée générale Fondation Vinci Autoroutes

Pour "témoigner de la colère des personnels d'intervention", les sociétés d'autoroutes ont lancé une exposition "opération choc" avec les différents fourgons accidentés ces derniers mois. Placés sur les parkings des aires d'autoroutes, ils sont visibles des automobilistes, en espérant rappeler que derrière ces véhicules accidentés, des hommes et des femmes veillent sur la route des vacances.