Aux Halles Paul Bocuse, les concessions sont désormais soumises à un appel d’offres par la Ville de Lyon

Les concessions des Halles Paul Bocuse, temple de la gastronomie lyonnaise, vont désormais faire l’objet d’une mise en concurrence. Une décision de la Ville de Lyon qui inquiète les commerçants.

L’annonce a fait l’effet d’un couperet. Désormais, les emplacements commerçants au sein des Halles Paul Bocuse seront soumis à appel d’offres. La Ville de Lyon, propriétaire des lieux, a annoncé le 29 avril une procédure de mise en concurrence. La nouvelle provoque l’inquiétude des 56 commerçants des Halles dont les concessions arrivent à échéance fin 2025, et qui craignent d’être évincés.

Fromagers, boulangers, chocolatiers, maraîchers, cavistes… Au sein de ce marché de 13 500 m2 ouvert depuis 1971, on retrouve toutes les enseignes emblématiques de la gastronomie locale. Le lieu, où se retrouvent restaurateurs, habitants et touristes, attire chaque année 1 million de curieux. 

Critères de sélection pour attribuer les nouvelles concessions

L’ouverture à la concurrence pourrait changer la donne. Il s’agit d’une première à l’échelle nationale. De son côté, la Ville de Lyon affirme se mettre en conformité avec une "obligation légale", résultant de l’ordonnance du 19 avril 2017 relative à la propriété des personnes publiques, tout en affirmant souhaiter "conserver l'âme des Halles".

Pour cause, la gestion du site avait notamment été épinglée par la chambre régionale des comptes, considérant qu’un régime proche de la "propriété commerciale s’était instauré illégalement" au sein des Halles. 

Les nouvelles concessions entreront en vigueur en 2026, pour une durée de 10 ans et six mois, contre 15 actuellement. Pour les attribuer, la municipalité a défini des critères de sélection dans un cahier des charges afin de "continuer d’en faire un lieu de rayonnement de la gastronomie et de la scène culinaire lyonnaise".

Parmi les critères qui pèseront particulièrement : la nature patrimoniale du projet, la qualité des produits, mais aussi, et c’est la grande nouveauté, la nature éco-responsable du projet.

En parallèle, la Ville va créer un comité transpartisan de 15 membres représentant les groupes politiques du conseil municipal, ainsi que les présidents de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) Lyon-Métropole, celui de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) et celui de l’Office du Tourisme.

Les commerçants ont jusqu’au 30 septembre prochain pour déposer leur candidature à l'appel d’offres. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité