Bilan et perspectives du gendarme du nucléaire en Auvergne-Rhône-Alpes

centrale nucléaire de Saint-Vulbas / © Valérie Benais
centrale nucléaire de Saint-Vulbas / © Valérie Benais

Une centaine d'inspections réalisées dans les centrales nucléaires, des contrôles également sur les installations en cours démantèlement ou dans le domaine du transport de substances radioactives : l'Autorité de Sûreté Nucléaire présente ce 21 juin son bilan d'activités de l'année 2017.

Par Aude Henry

Quel est l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en 2017 en région Auvergne-Rhône-Alpes ? L'Autorité de Sûreté Nucléaire apporte des réponses ce jeudi 21 juin lors d'une conférence de presse organisée à Lyon.

En Auvergne-Rhône-Alpes, quatre centrales nucléaires sont régulièrement inspectées par l'ASN. En 2017, 111 inspections au total ont été réalisées dans les centrales EDF du Bugey dans l'Ain, de Cruas en Ardèche, de Saint-Alban en Isère et du Tricastin dans la Drôme.
Résultat : en matière de sûreté nucléaire, la centrale de Saint-Alban se place au-dessus de la moyenne, celle du Bugey et Cruas dans la moyenne, et celle du Tricastin en-dessous du fait notamment de souci avec la digue du canal de Donzère-Mondragon.

Prolonger la durée de vie des centrales ?

Les quatre centrales nucléaires de la région vont à partir de 2019 et jusqu'en 2021 faire l'objet d'une attention toute particulière de l'ASN. Pourquoi ?
Parce qu'elles atteignent toutes leur durée de vie fixée à 40 ans.
Est-ce possible de prolonger cette durée de vie ? Et si oui à quelles conditions et avec quels aménagements ? C'est l'énorme chantier qui s'ouvre en 2019 pour l'Autorité de Sûreté Nucléaire qui mènera une visite décenale dans chacune des quatres centrales.
Premier réacteur qui sera arrêté pour une durée de 4 à 5 mois : le Tricastin 1. 

Mais l'Autorité de Sûreté Nucléaire ne surveille pas uniquement les centrales de production d'énergie. Elle réalise également des contrôles au sein des usines et installations en démantèlement (95 inspections en 2017), dans le domaine du transport de substances radioactives (10 inspections en 2017), et dans le secteur médical.

118 inspections concernent les activités médicales

Radiothérapie, radiologie au bloc opératoire, positionnement du patient avant la réalisation d'un examen : les activités en milieu médical font également partie du champ d'action et de contrôle de l'ASN. Plus d'une centaine d'inspections réalisées concerne le domaine médical, et pas seulement dans les établissements de soins. Les structures industrielles basées par exemple sur la génération de rayons X, et les activités de recherche sont également contrôlées.
Dans son bilan annuel, l'ASN dit garder un oeil plus particulièrement sur l'Institut de Cancérologie Lucien Neuwirth à Saint-Priest-en-Jarez dans la Loire, "suite à des dysfonctionnements constatés".

Précisions de Marie Thomines de l'ASN

 

Sur le même sujet

Les + Lus