Naïs Pirollet, 24 ans, est candidate à la sélection France du Bocuse d'or. La compétition se déroule le mardi 23 novembre prochain à Reims. La jeune femme était membre de l’équipe de Davy Tissot, lauréat du Bocuse d’or 2021.

Elle a été pendant deux ans la chargée de recherche et de développement de Davy Tissot, lauréat du Bocuse d'Or 2021. Naïs Pirollet aurait pu raccrocher son tablier mais elle a plutôt choisi de marcher dans les pas de son mentor. La jeune femme de 24 ans a développé un véritable appétit pour la compétition : elle ambitionne à son tour de représenter la France dans le plus grand concours de cuisine du monde. 

"Ça serait chouette, ça serait intéressant de faire suite au chef Tissot et ça permet de continuer ce qu'on a enclenché," assure Naïs Pirollet. "il n'y a pas de scission entre les deux équipes, il y a une continuité," ajoute la jeune cuisinière. 

Je veux mettre à profit et optimiser tout ce que j'ai pu apprendre, ce que tous les chefs de la Team France ont pu m'apprendre,

Naïs Pirollet

Qui succèdera à Davy Tissot comme représentant de la France au Bocuse d'or 2023 ?

Mais avant de disputer la finale à Lyon en janvier 2023 et espérer décrocher le graal de la gastronomie, Naïs Pirollet doit d'abord remporter le Bocuse France. Une étape incontournable de cette compétition. Face à elle, cinq autres candidats aux dents longues. Tous devront réaliser en quatre heures plusieurs plats à base de brochet, de laitue et d'oignons. La compétition se déroule le 23 novembre à Reims. 

Pendant son entrainement, Naïs a pu bénéficier des conseils de Yohann Chapuis et le coach de Davy Tissot est attentif à ses moindres gestes. Ce jour-là il surveille attentivement la découpe du poisson, chronomètre, commente.

Pour le coach, Naïs a malgré son jeune âge une grande expérience à faire valoir. "Grâce à la préparation avec l'équipe (la Team France), elle a gagné du temps sur beaucoup de choses. Il y a des questions qu'elle ne se pose pas aujourd'hui. Elle fait les choses naturellement," explique Yohann Chapuis. 

La force de Naïs : techniquement, elle ose !

Yohann Chapuis Ex-coach de Davy Tissot

Formée à l'Institut Paul Bocuse d'Ecully, sortie major de sa promotion en 2017, la jeune femme porte aujourd'hui dans ce concours les couleurs de son ancienne école.

"J'étais un de ses chefs formateurs en 3e année et déjà on sentait bien qu'elle avait cette sensibilité, cette réflexion et une capacité d'analyse...  sur comment faire pour bien faire," explique Florent Boivin, chef exécutif de l'Institut Paul Bocuse. 

Si Naïs Pirollet s'imposait à Reims, elle deviendrait la première femme cheffe à représenter la France au Bocuse d'or.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité